Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 13:17

Des soldats français de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) photographiés à 30 km au nord de Kaboul le 21 mai 2008

Dix soldats français tués dans des combats à 50 km de Kaboul, une base américaine attaquée pour la seconde journée consécutive dans l'est du pays: les insurgés multiplient les attaques d'envergure à travers l'Afghanistan, en dépit de la présence de 70.000 soldats étrangers.

L'annonce de l'envoi de renforts français dans l'est de l'Afghanistan, où les talibans sont de plus en plus présents, avait fait craindre une augmentation des pertes dans le pays.

Mais les insurgés ont frappé à moins d'une heure de route de la capitale, qui paraît de plus en plus menacée.

Les soldats français ont péri lors d'affrontements déclenchés par une "embuscade tendue par les talibans", qui ont débuté lundi et se sont poursuivis tout au long de la nuit de lundi à mardi. Les combats ont fait 10 morts et 21 blessés, a annoncé dans un communiqué le président français Nicolas Sarkozy qui va se rendre mardi soir en Afghanistan.

"Ma détermination est intacte. La France est résolue à poursuivre la lutte contre le terrorisme, pour la démocratie et la liberté. La cause est juste, c'est l'honneur de la France et de ses armées de la défendre", a-t-il ajouté. Il s'agit de la journée la plus meurtrière pour l'armée française depuis l'attentat contre le Drakkar, à Beyrouth en 1983, au cours duquel 58 parachutistes avaient été tués, selon des sources militaires françaises.

Quelque 176 soldats étrangers sont morts en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP basé sur les communiqués militaires.

Un porte-parole des talibans a affirmé que les insurgés avaient infligé "de lourdes pertes" aux forces de l'Otan.

"Ce matin, nous avons tendu une embuscade aux troupes de l'Otan dans le district de Saroubi, à l'aide de mines et de roquettes. Nous avons détruit cinq véhicules et infligé de lourdes pertes", a déclaré à l'AFP Zabihullah Mujahed, qui a reconnu la mort de cinq talibans.

Le porte-parole du ministère de la Défense, le général Mohammad Zahir Azimi, a affirmé que 13 insurgés, parmi lesquels un Pakistanais, avaient été tués dans les combats de Saroubi.

La présence inédite de talibans dans ce district témoigne de leur tentative progressive d'encercler la capitale et de multiplier les opérations dans ses environs.

Lundi, les cérémonies de la fête de l'indépendance ont été réduites au strict minimum à Kaboul, sillonnée par plus de 7.000 policiers déployés en hâte, alors que l'armée américaine a fait état de "sérieuses menaces".

Mercredi, trois humanitaires canadiennes et américaine avaient été tuées avec leur chauffeur dans la province de Logar, à moins de 50 km au sud de la capitale.

Carte de localisation des attaques contre des soldats français et contre une base américaine
© 2008 AFP (null)
Carte de localisation des attaques contre des soldats français et contre une base américaine

Depuis le début de l'année, les talibans mènent des opérations de plus en plus spectaculaires dans la capitale, comme l'attentat visant le 14 janvier le luxueux hôtel Serena ou la tentative d'assassinat du président Hamid Karzaï lors d'un défilé militaire le 27 avril.

Dans le même temps, les insurgés ne relâchent pas la pression dans leurs bastions du sud du pays, mais aussi dans l'est frontalier des zones tribales pakistanaises.

Ainsi, des dizaines d'insurgés, dont certains portant des vestes bourrées d'explosifs, ont attaqué mardi matin la base militaire américaine Salerno, à proximité de la ville de Khost (est), à quelque 30 km de la frontière avec le Pakistan, déjà frappée lundi par un attentat suicide des talibans qui a tué 10 civils.

"Quelque 30 talibans ont tenté d'attaquer la base. Nous avons découvert les corps de six personnes portant des vestes bourrées d'explosifs", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province de Khost, Arsala Jamal.

"Deux enfants ont été tués et trois hommes blessés alors qu'ils se trouvaient dans une maison proche de la base. Nous ne savons pas dans quelles circonstances ils ont été atteints", a précisé le service de presse du gouverneur.

Pour sa part, la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) a fait état de sept insurgés tués

"Les forces de l'Isaf ont identifié un groupe d'insurgés se préparant à attaquer la base et ont ouvert le feu contre eux", a indiqué la force dans un communiqué.

Les talibans ont lancé une insurrection meurtrière depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition emmenée par les Etats-Unis. Les violences ont redoublé d'intensité depuis près de deux ans malgré la présence de 70.000 soldats étrangers.

Dernière mise à jour le: Mardi 19 Août 2008, 13:50

J.B. (lefigaro.fr) Avec AFP et AP
19/08/2008 | Mise à jour : 14:15 |
Commentaires 194
.
Une patrouille française près de Kaboul en 2006.
Une patrouille française près de Kaboul en 2006. Crédits photo : AFP

Ils ont été pris dans une embuscade tendue par des talibans, à une cinquantaine de kilomètres de Kaboul. Nicolas Sarkozy est attendu sur place ce soir.

Dix soldats français de la force de l'Otan en Afghanistan ont été tués lundi et mardi lors d'une embuscade tendue par des talibans, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de la capitale Kaboul. Vingt-et-un soldats ont été blessés, leur état est «stabilisé» selon le ministère de la Défense. Dans un communiqué, Nicolas Sarkozy évoque «une embuscade d'une extrême violence». Le président français annonce qu'il se rendra en Afghanistan dès mardi soir. «La France vient d'être durement frappée (...) Elle est est résolue à poursuivre la lutte contre le terrorisme, pour la démocratie et la liberté», affirme-t-il dans son communiqué.

Les victimes, tuées au cours d'une mission de reconnaissance conjointe avec l'armée nationale afghane, appartenaient au 8ème Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMA), basé à Castres (Tarn), au 2ème Régiment étranger de parachutistes, basé à Calvi (Haute-Corse), et au Régiment de marche du Tchad. Les militaires bataillon français appartenaient au commandement régional centre (RCC-Kaboul).

Dans son communiqué, le chef de l'Etat a rendu hommage au «courage de ces hommes qui ont accompli leur devoir jusqu'au sacrifice suprême». «Mes pensées vont d'abord à leurs familles et à leurs proches, auxquels je transmets, au nom de la Nation, mes condoléances. Je dis aux blessés ma sympathie et mon soutien dans cette épreuve. Je partage également la peine de leurs camarades et, au-delà, de tous les militaires français», a-t-il ajouté. Le chef de la diplomatie, Bernard Kouchner, et le ministre de la Défense, Hervé Morin, ont également exprimé leurs condoléances. La France paie «un lourd tribut à la défense de la liberté», a commenté François Fillon.

 

«Importants moyens aériens»

 

Les combats impliquant des militaires français ont débuté lundi et se sont poursuivis tout au long de la nuit de lundi à mardi, avait précisé plus tôt une source proche de l'Élysée. Une source militaire en Afghanistan avait indiqué que des éléments français de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) étaient engagés dans un «incident majeur» avec des insurgés talibans dans le district de Saroubi, mais n'avait pas communiqué de bilan des combats. Une information déjà évoquée par l'état-major français des armées la veille au soir.

Nicolas Sarkozy précise également que «d'importants moyens, aériens notamment, ont été mis en oeuvre avec le soutien des Alliés pour appuyer et dégager» les militaires français.

«Ce matin, nous avons tendu une embuscade aux troupes de l'Otan dans le district de Saroubi, à l'aide de mines et de roquettes. Nous avons détruit cinq véhicules et infligé de lourdes pertes», a par ailleurs déclaré un porte-parole des talibans. «L'Otan a riposté par des frappes aériennes aux cours desquelles cinq talibans et 15 civils ont été tués», a-t-il ajouté. Il n'était pas possible de vérifier ces informations et les bilans donnés par les talibans sont souvent très exagérés. Le porte-parole du ministère de la Défense afghan a affirmé que 13 insurgés, parmi lesquels un Pakistanais, avaient été tués.

 

Le plus meurtrier depuis Bouaké

 

Il s'agit du bilan le plus meurtrier pour l'armée française depuis celui du bombardement de Bouaké en Côte d'Ivoire, en novembre 2004. Ce jour-là, neuf soldats français et un civil américain avaient été tués et trente cinq autres soldats blessés. Ce bombardement par des avions des forces ivoiriennes avait engendré une sévère riposte française puis des émeutes dirigées contres les expatriés français.

Ces pertes sont les premières depuis le renforcement de la présence militaire française en Afghanistan, actuellement de l'ordre de 3.000 hommes, annoncée par Nicolas Sarkozy lors du sommet de l'Otan à Bucarest en avril. Avant ces combats, quatorze militaires français y avaient été tués dans des accidents, opérations ou attentats depuis fin 2001, selon l'état-major français. Quelque 176 soldats étrangers sont morts dans le pays depuis le début de l'année, selon un décompte de l'Agence France-Presse.

La France est engagée depuis 2002 dans la coalition qui a défait les talibans après les attentats du 11 septembre 2001. Une coalition qui réunit sur place des militaires de l'Otan et des soldats américains.

Un numéro vert (0800 74 75 75) a été ouvert pour les familles des militaires présents en Afghanistan.


Coup de gueule contre la politique budgétaire des armées !


Et voilà, il y a quelques jours sur ce blog, je dénonçais le manque de moyens de nos forces en Afganistan !Distribuez des médailles à titre postumes et aux blessés, monsieur le président et monsieur le ministre des armées ! On ne fait pas la guerre des boutons la-bas, des hommes meurent ! Ils manquent de moyens d'appuis feu aériens, de chars légers, d'hélicos et de gilets pare-balles adaptés...!
C'est mon coup de gueule et ce n'est pas fini, j'accuse !
Il ne faut pas une armée de soldats de plombs quand les russes attaquent la Georgie et pourquoi pas l'Europe un jour, quand les talibans, maitres de la guerre subversive, tuent nos soldats qui n'étaient pas des amateurs !
Il faut des hommes et des moyens, vous venez de l'apprendre par le sang versé, les amateurs, c'est vos technocrates , vos politiques et la réduction budgétaire des armées...! Bien sur dans les commentaires, je lis que perdre des hommes, c'est la banalité du métier de soldat, mais je trouve que c'est un devoir national de leur donner toutes les chances d'accomplir les missions dans les conditions les meilleurs !
Je confirme  pour certains, que j'ai toujours des c......s, mais la vie d'un homme au service de la liberté de surcroit, cela se respecte !
Des conneries, voila ce que c'est le livre blanc et votre réforme, rien d'autre !


Les forces françaises en présence en Afghanistan.


Que 2 hélicoptères de transports Cougar ! Il faut des hélicoptères de combats Tigre, la France en a peu, mais Eurocoptère en vend beaucoup ! Cela aurait donné un appui feu aérien et permis à nos soldats de pouvoir décrocher !

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Delaire 20/08/2008 07:35

Pour Marcellin, j'étais officier para, et pour couper court au reste, je connais personnellements des officiers supérieurs du 8° RPIMA et de la 11° Brigade aéroportée ! Nos hommes n'ont pas à ce jour tout l'équipement nécéssaire à leur mission sur place ! Faut-il en faire l'étalage précis, pour éventuellement renseigner l'ennemi ?Son chef de corps actuel, l'avait déclaré au mois de Mai...!Etre sarkoziste c'est bien, mais sourd et aveugle quand il s'agit de la vie de militaires traités comme des amateurs...!

Patrick AUBIN 19/08/2008 23:27

JDD, sois plus réaliste dans tes commentaires.L'Afganistan : si nous n'y étions pas, celà voudrait dire que nous cautionnerons le terrorisme et surtout que nous tournerions le dos à nos propres valeurs. Nous savons bien que ce pays aux mains des talibans leur a permis de conduire les actions du 11 septembre mais surtout de mettre les bases d'Al Quaïda à travers le monde. Aurais-tu perdu tes c......s, comme tu aimes à le dire, pour faire face au terrorisme ? Tu sais aussi très bien qu'en Algérie ou en Indochine, des français sont morts dans des conditions similaires, et, que plus récemment, des américains, même avec des moyens bien supérieurs, subissent des dégats identiques.La défense des libertés et de la démocratie face aux terrorismes a toujours conduit à des morts : c'est malheureusement le prix à payer face à cet arbitraire. Et il faut les combattre pour que nous en ayons le moins possible.

Gold31 19/08/2008 22:21

J'approuve totalement votre commentaire Marcellin !De plus, la réduction d'effectifs ne saurait avoir l'impact que l'on voudrait lui attribuer à travers ce drame.Drame encore moins être imputable à Nicolas Sarkozy, n'en déplaise à mes amis Delaire et Crasnier.

M. 19/08/2008 20:36

Comme par hasard l'Aghanistan après la Géorgie, ya as des gazoduc par là bas ?Sinon, j'approuve votre coup de gueule cette fois ci car digne, on n' jamais vu ça, faire des économies sur l'armée c'est inouï en ces temps !

Marcellin 19/08/2008 19:56

Si on peut comprendre le déssaroi dans lequel se trouve la plupart de nos concitoyens à l'annonce de la mort de 10 des nôtres (Je suis un Officier para à la retraite et je sais de quoi je parle), je n'arrive toujours pas à comprendre la stupidité de certains d'entre eux qui n'arrivent toujours pas à admettre que les militaires sont fait pour combattre et que la mort est leur compagne la plus fidèle.Au vu des différents communiqués de presse qui ont été diffusés, nos soldats n'ont rien à se reprocher : ils sont tout simplement tombés dans une ambuscade particulièrement bien montée qui ne laissait aucune chance à ceux qui étaient pris pour cible. Quels qu'aient pu être les moyens engagés dans cette affaire, rien n'aurait pu empécher une telle hécatombe. Alors de grâce ne nous trompons pas de cible et n'accusons pas sans savoir !Quant à savoir si la présence de nos troupes en Afghanistan est bine justifiée, il faut bien comprendre que les talibans n'ont d'autre objectif que de transformer ce pays en base arrière inviolable au service du terrorisme international.Alors doit-on attendre calmement, l'arme au pied, que la foudre atteigne notre sol national ou faut-il essayer d'éviter le pire en s'attaquant à la racine du mal ?C'est tout l'enjeu de la politique mise en oeuvre par les pays occidentaux dans cette région du globe pour la défense de ses intérets vitaux.

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories