Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 11:26

Afghanistan: quatre soldats exécutés lors de l'embuscade?

Samuel Laurent (lefigaro.fr) avec Le Canard Enchaîné
27/08/2008 | Mise à jour : 11:36 |
Commentaires 10
.

Crédits photo : AFP

Selon le Canard Enchaîné, quatre soldats français auraient été faits prisonniers et exécutés par les talibans lors de l'embuscade qui a coûté la vie à 10 militaires, le 18 août dernier.

A nouveau, la version officielle de l'embuscade qui a coûté la vie à dix militaires français en Afghanistan le 18 août dernier est mise en doute. Le Canard Enchaîné affirme dans son édition de mercredi que, lors de ce combat, quatre soldats auraient été capturés par les talibans et exécutés.

Claude Angeli, rédacteur en chef de l'hebdomadaire satirique et spécialiste des questions de défense, donne cette information sans conditionnel, mais sans citer ses sources. Pourtant, si elle est exacte, cette version des faits diffère sensiblement de celle donnée par le ministère de la Défense, qui n'a jamais fait mention de soldats capturés ou exécutés.

Le Canard est le premier journal français a évoquer cette information, qui avait déjà été donnée par plusieurs médias anglo-saxons. Le quotidien britannique The Independent avait déjà parlé de cette exécution dans on édition du 20 août, citant «des sources militaires», de même que le Guardian, qui tenait l'information d'officiels afghans. Le ministère de la Défense avait démenti à l'époque. Invité d'Europe 1 mardi soir, Hervé Morin a une nouvelle fois nié que des soldats aient été exécutés.

Autres informations données par l'hebdomadaire satirique : la colonne de soldats afghans qui accompagnait les troupes françaises aurait «pris la fuite dès l'ouverture du feu», laissant les hommes du 8e RPIMA seuls face aux insurgés.

 

Un interprète disparu

 

Surtout, explique Le Canard Enchaîné, «quelques heures avant le départ de en opération […] l'interprète qui devait accompagner cette petite troupe avait disparu» avant le départ de la colonne. «Le simple bon sens aurait dû conduire ses chefs à craindre qu'il n'ait alerté les insurgés», écrit Claude Angeli.

Toujours selon ses sources, les hélicoptères Caracal qui auraient pu mener une opération de reconnaissance en avant de la colonne étaient indisponibles car «affectés à la protection du président afghan Karzaï».

Enfin, Le Canard Enchaîné publie des extraits d'un rapport du lieutenant-colonel Benoît Desmeulles, responsable d'une unité OMLT (instructeurs insérés dans des unités de l'armée nationale afghane), daté de mai dernier, qui pointe la recrudescence d'activité talibane dans le secteur, où «les incidents se sont multipliés sous toutes les formes possibles». L'instructeur note également la «situation tendue des effectifs» et le manque de formation des troupes à ce type de conflit


Afghanistan. Quatre de nos paras ont-ils été « exécutés » ?

Polémique sur l'embuscade meurtrière.

LaDepeche.fr | 28 Août 2008 | 08h26
La présence militaire française en Afghanistan pourrait être «redéfinie». Photo AFP.
La présence militaire française en Afghanistan pourrait être «redéfinie». Photo AFP.

La polémique sur les circonstances exactes de l'embuscade qui a coûté la vie à dix soldats français dont huit paras du 8e RPIMa de Castres en Afghanistan a rebondi hier avec un article du « Canard Enchaîné » selon lequel quatre des militaires tués auraient été « faits prisonniers et exécutés par les insurgés » au début de l'attaque. Une description des faits qui paraît souligner que le guet-apens avait été soigneusement préparé, les agresseurs ayant bénéficié de renseignements précis (la trahison d'un interprète est évoquée) sur une opération qui n'aurait peut-être pas été entourée de toutes les mesures de précaution requises.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, et l'état-major ont démenti cette affirmation, déjà rapportée par des médias anglo-saxons. Et le porte-parole du gouvernement Luc Chatel s'est refusé à la sortie du Conseil des ministres à tout commentaire : « Une procédure d'enquête est en cours, et ce qu'on appelle le retour d'expérience nous permettra d'y voir plus clair ».

Au reste, la situation en Afghanistan a été abordée au Conseil par le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner et par le Premier ministre. François Fillon a demandé et obtenu l'autorisation du Conseil d'y prolonger la présence militaire française. Un débat, suivi d'un vote, est prévu, rappelons-le, le 22 septembre au Parlement, réuni en session extraordinaire, sur la présence militaire française en Afghanistan.

Villepin suggère le retrait

Pour sa part, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a estimé hier que l'intervention en Afghanistan comportait « un risque d'enlisement » et qu'il fallait donc y « intégrer une stratégie de retrait ». Et critiquant l'option du tout militaire, il a appelé à « ne pas céder à la tentation idéologique, qui a été celle des Américains en Irak et en Afghanistan, de guerre au terrorisme qui n'a aucun sens ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

philippe david 29/08/2008 18:20

La presse anglaise révèlait l'execution de 4 de nos soldats. Manifestement il y a des choses à cacher dans cette affaire!

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories