Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 07:14
Source la Dépêche :
Tournefeuille. Francazal : la crainte du transfert du frêt de Blagnac

Le site de la base 101 intéresse des repreneurs, les riverains s'inquiètent...

Michel Jammet | 30 Août 2008 | 09h49
Les Transall ne dérangeaient pas trop les riverains. Ils ont par contre peur des avions commerciaux. Photo DDM, archives.
Les Transall ne dérangeaient pas trop les riverains. Ils ont par contre peur des avions commerciaux. Photo DDM, archives.

Avec la rentrée, l'avenir de la base aérienne de Francazal va se reposer avec beaucoup d'acuité. Et faire peut être même du bruit, selon les inquiétudes formulées par une association de riverains de Tournefeuille (voir encadré). Déjà un livre blanc, à l'impulsion notamment des élus de l'Ouest toulousain, veut faire entendre sa voix et proposer des… pistes...

Cette association, donc monte au créneau. Selon ses informations, une lutte se déroule actuellement au plus haut niveau décisionnaire entre la DGAC (Direction générale de l'aviation civile) Thomson-Thales et… la foire de Toulouse.

Frêt = avions bruyants

Un moment envisagé, le transfert de la foire-Expo aurait du plomb dans l'aile (sic) ; on parlerait plutôt de Beauzelle ou Aussonne.Nombre d'entreprises, aux fonctions différentes, n'en continuent pas moins de se tirer la bourre pour décrocher la timbale. Elles guignent le vaste espace de la zone Lionel de Marmier, libéré à l 'échéance de deux ans, pour des motivations très différentes les unes des autres.

Mais, c'est le projet de la DGAC qui inquiète le plus les riverains de Tournefeuille. A l'instar de Philippe Tulli, le président : « Des études de faisabilité sont en cours afin de transformer l'actuelle base militaire de Francazal en plate-forme d'accueil du frêt aérien de Blagnac, afin de désengorger l'aéroport international. C'est encore et toujours des avions, direz-vous ! Mais pas n'importe lesquels. Les avions commerciaux sont souvent usagés, font du bruit, avec des rotations infernales. Cela commence à 4 heures ou 5 heures pour s'achever à minuit. Le cône de bruit est tout à fait différent ».

Une piste trop courte ?

Et la nuisance aussi. On serait alors loin des survols pépères des Transall au rythme de 6 ou 7 par jour, aujourd'hui ! Qu'en serait-il de la quiétude des riverains proches du couloir aérien qui se trouve en droite ligne, dans le prolongement des pistes, fait-on remarquer à Tournefeuille Demain.

Formel, un responsable de la DGAC se veut cependant rassurant : «C'est non. Un avion-cargo ne pourrait atterrir sur la piste de Francazal, qui est trop courte (1800m). Un bi-moteur, peut-être ! En France, il n'y a que deux aéroports de frêt international rentables Charles de Gaulle et celui de Vatry (51), pas depuis longtemps». L'avenir de Francazal dépendra des militaires, d'abord.Des solutions sont possibles, affirme-t-on. Mais lesquelles ?

Le site de la base 101 intéresse des repreneurs, les riverains s'inquiètent...

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories