Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 03:17

11/10/2008 SECRET DEFENSE/JD Merchet/Libération

Afghanistan: drôle de relève pour le REC

Avec cinq blindés AMX 10RC rénovés et trois VBL, un peloton du 1°Régiment étranger de cavalerie (REC) d'Orange est actuellement déployé en Kapissa aux côtéd du 8°RPIMa. Ces légionnaires sont régulièrement engagés et ils ont ouvert le feu à plusieurs reprises, avec leur canon de 105 mm. Arrivé début août, ils devraient rentrer en France en décembre. Par qui seront-ils alors relevés ? http://www.legion-etrangere.com/fr/rgt/1rec.php

Cinq régiments sont équipés de ce char léger : outre le REC, le 1er Spahis, le 3ème Hussards, le 1er RIMa et le le RICM. Logiquement, c'est un peloton issus de l'une de ses unités qui devrait partir pour la Kapissa. Trop simple ! Ce seront des cavaliers du 4ème Chasseurs de Gap, un régiment de la Brigade de montagne... équipé d'un autre type de blindé, plus léger, les ERC 90 Sagaie. On a donc envoyé ces cavaliers montagnards à Canjuers pour se former à grand frais sur un nouveau véhicule, plus complexe que celui dont ils ont l'habitude. Une formation achevée début octobre. http://www.defense.gouv.fr/terre/decouverte/missions/missions_generales/qu_est_ce_que_l_armee_de_terre

Les chefs de corps des régiments équipés d'AMX 10RC ont exprimé leur étonnement auprès du général Antoine Lecerf, le commandant des forces terrestres. Officiellement, il s'agit de faire travailler des Alpins avec d'autres Alpins. Pourquoi pas ? Mais alors pourquoi avoir, dans un premier temps, envoyer des légionnaires avec des paras, alors que le 1er Hussards parachutistes est resté dans son quartier ?  http://www.rhp1.terre.defense.gouv.fr/m2_Missions.html

Un second peloton du 4ème Chasseurs a également été envoyé se former, au cas où des renforts devraient être projetés en Afghanistan. Là encore, le choix laisse les observateurs dubitatifs, puisque ce sont les hommes de l'ERIAC, l'escadron de reconnaissance et d'intervention antichar, qui ont été désignés. Au quotidien, ils sont équipés de Véhicule blindé léger (VBL) et de missiles antichar Milan. Rien à voir avec une Sagaie et à fortiori un AMX 10 RC...

Partager cet article

Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

J.D.Delaire 12/10/2008 03:50

L'Otan réclame une hausse des budgets militaires
Jean-Jacques Mével, notre envoyé spécial à Budapest10/10/2008 | Mise à jour : 09:02 |

Commentaires 6
.


À l'exception de la France et de la Grande-Bretagne, la plupart des Européens sont loin de consacrer à leur sécurité les 2 % du PIB souhaités par l'Otan.

La crise financière et le spectre de restrictions budgétaires ont hanté hier le rendez-vous des 26 ministres de la Défense de l'Otan à Budapest. Il est sûrement trop tôt pour un bilan ou des coupes claires. Mais la multiplication des missions, de l'Afghanistan à la résurgence de la Russie en passant par la modernisation des forces européennes, rendra les choix encore plus difficiles.
L'Afghanistan, opération la plus longue et la plus lourde, illustre l'effet de ciseaux. Face aux attaques meurtrières des talibans, le chef du Pentagone, Robert Gates, a demandé à ses 25 alliés d'envoyer des troupes en renfort des 50 700 soldats de la force internationale de l'Otan (Isaf). La barre devrait être placée à au moins 10 000 hommes. À l'heure des vaches maigres, les Européens risquent de renâcler, surtout après l'effort consenti ces deux dernières années.
 
Pas d'impact immédiat
 
«La crise financière fera certainement monter la pression sur les budgets nationaux, a reconnu hier le secrétaire général de l'Otan, Jaap de Hoop Scheffer. (Cependant) nous devons faire plus, non seulement en augmentant les dépenses militaires, mais aussi en développant l'efficacité de nos troupes.» À la notable exception de la Grande-Bretagne et de la France, la plupart des Européens sont loin de consacrer à leur sécurité les 2 % du PIB souhaités par l'Alliance. En Europe, et même aux États-Unis, les centaines de milliards engloutis dans le renflouement public de banques risquent de rendre plus difficiles à justifier - politiquement - les investissements de longue haleine dans la défense. À l'heure des coupes, les états-majors craignent de ne pas peser lourd s'il faut choisir entre une enveloppe sociale et un porte-avions. «Les ressources risquent d'être réallouées», s'inquiète un diplomate américain.
En France, la loi de programmation militaire est précisément censée protéger la défense des à-coups de la conjoncture. Avec une croissance prévue de 5 % jusqu'en 2011 (et 10 % pour les équipements), ce budget n'est pas mal loti. «Il n'y a pas d'inquiétude immédiate, assure un expert militaire français. Mais si la conjoncture se retourne pour de bon, il n'y a qu'une source d'économies possibles : les équipements.» C'est-à-dire la modernisation des armées.
La crise n'aura pas d'impact immédiat sur les opérations en Afghanistan ou en Irak. Les questions d'argent prennent pourtant une dimension nouvelle. Les États-Unis cherchent hors de l'Otan, comme au Japon, le financement qui manque en Afghanistan. À l'intérieur de l'Isaf, la France invoque sa contrainte budgétaire pour préférer une protection rapprochée des troupes aux avions-radars Awacs, voulus par le Pentagone mais jugés trop coûteux.
L'Otan elle-même prend soin de vendre ses projets sous l'angle du rapport qualité-prix. Pour la sécurité de leurs troupes, la France et l'Allemagne résistent à la volonté américaine d'engager directement l'Isaf dans une nouvelle mission : l'éradication du pavot, culture qui fait de l'Afghanistan le n° 1 mondial de l'héroïne et vient financer l'armement des talibans comme la corruption du pouvoir. «En venir à bout serait un moyen peu coûteux de renforcer la sécurité» , disait hier James Appathurai, porte-parole de l'Alliance. S'il faut dépenser moins, autant dépenser mieux.


Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Catégories