Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 08:43

Ségolène Royal candidate à la direction du PS, ses concurrents cherchent un accord

 

 

Ségolène Royal (c) et le maire de Lyon Gérard Collomb (g) à Reims, le 14 novembre 2008
© 2008 AFP (Nathalie Magniez)
Ségolène Royal (c) et le maire de Lyon Gérard Collomb (g) à Reims, le 14 novembre 2008

Ségolène Royal s'est portée candidate vendredi à la direction du PS, se situant d'emblée au dessus de la mêlée en déléguant, en cas d'élection jeudi prochain par les militants, la gestion quotidienne du parti à Vincent Peillon, une posture idéale pour 2012.

A la recherche d'une alliance commune et majoritaire, les autres leaders du congrès, Bertrand Delanoë, Martine Aubry et Benoît Hamon sont pour l'instant divisés: le maire de Paris a exclu dans la soirée de soutenir l'une ou l'autre au poste de premier secrétaire.

Un regroupement Delanoë-Aubry-Hamon (près de 70% lors du vote des militants le 6 novembre) est encore possible, à condition qu'il soit conduit par un responsable du courant Delanoë, selon des soutiens du maire de Paris.

Le pupitre du 75e congrès du PS, le 13 novembre à Reims
© 2008 AFP (Alain Julien)
Le pupitre du 75e congrès du PS, le 13 novembre à Reims

L'annonce de la candidature de Ségolène Royal, qui avait pris l'avantage sur ses concurrents le 6 novembre, a été faite en son nom à la presse par le député Manuel Valls.

"Avec beaucoup d'émotion, avec beaucoup de gravité, parce que ce qui se joue à l'occasion de ce congrès est important, Ségolène Royal a accepté cet engagement", a déclaré M. Valls.

C'est le numéro deux du parti, François Rebsamen, qui a proposé aux délégués de la motion la candidature de la présidente du Poitou-Charentes. "Des applaudissements longs ont soutenu et confirmé cette candidature", a ajouté M. Valls.

Si Ségolène Royal est élue par l'ensemble des militants jeudi, comme le prévoient les statuts du PS, une fonction de premier secrétaire délégué sera créée, qui sera confiée à l'eurodéputé Vincent Peillon, a précisé M. Valls.

Mme Royal entend en effet diriger le parti sans entrer dans sa gestion au quotidien, ce qui confirmerait son statut à part.

Montage de photos de Bertrand Delanoë, Ségolène Royal, Benoît Hamon et Martine Aubry
© 2008 AFP
Montage de photos de Bertrand Delanoë, Ségolène Royal, Benoît Hamon et Martine Aubry

Lors de l'assemblée générale des militants de sa motion, Bertrand Delanoë et ses partisans ont décidé de ne soutenir ni Benoît Hamon ni Martine Aubry comme candidat au poste de premier secrétaire.

Les grandes manoeuvres continuent, et la fin de congrès risque d'être sanglante !
Le 75ème congrès du Parti socialiste, qui doit ouvrir la succession de son chef François Hollande, s'est ouvert vendredi vers 16H00 à Reims dans un climat de confusion. Durée: 01mn
© 2008 AFP
Le 75ème congrès du Parti socialiste, qui doit ouvrir la succession de son chef François Hollande, s'est ouvert vendredi vers 16H00 à Reims dans un climat de confusion. Durée: 01mn

M. Delanoë n'a pas exclu un accord avec eux sur un texte commun, mais "à condition que ce candidat de rassemblement soit issu de la motion A", la sienne, soutenue notamment par François Hollande.

Le maire de Paris, qui fait valoir que sa motion est arrivée en deuxième position, attend "une réponse d'ici demain matin" de Mme Aubry et de M. Hamon, a-t-il précisé.

Cette position permet de sauvegarder l'unité du courant, entre une frange de jospinistes qui pourraient se résoudre à une candidature Aubry, Pierre Moscovici, et enfin les partisans de François Hollande, résolument hostiles à un soutien à la maire de Lille, selon des responsables de la motion Delanoë.

Avec des précautions de langage, le maire de Paris s'est dit prêt à renoncer officiellement à sa candidature au poste de premier secrétaire. Cela va dans le sens souhaité notamment par le chef de file des députés PS, Jean-Marc Ayrault, pour qui le prochain patron du PS "ne doit pas être un présidentiable". Une position longtemps défendue par Pierre Moscovici, dont la cote est soudain remontée.

Partisan de Mme Aubry, Jean-Ch ristophe Cambadélis retient surtout que Aubry, Delanoë et Hamon "sont d'accord pour discuter ensemble" d'un texte et d'une candidature commune à la tête du PS.

Selon lui, l'annonce dans la soirée de la candidature de Ségolène Royal "ne change pas la donne". "La difficulté pour le Parti socialiste" est que "Ségolène n'a pas rassemblé au-delà de ses 29%", malgré les discussions avec les autres courants.

Benoît Hamon, 41 ans, continue de défendre sa candidature au nom d'"une ligne politique, l'ancrage à gauche" et d'"une aspiration profonde au renouvellement". "Il l'annoncera formellement dimanche", selon ses proches.

Du « tout sauf Ségolène » à la majorité pro-Royal, les scénarios les plus divers se sont échafaudés tout au long de la journée.
Dans la dramaturgie française les pièces se jouent en trois actes ; hier on a planté le décor ; aujourd’hui le drame va connaître son paroxysme avec à la clef une nuit de discussions pour tenter de trouver une synthèse, et le dénouement devrait arriver dimanche avec la constitution d’une nouvelle majorité, mais cette fois le dénouement ne surviendra que jeudi prochain avec le vote des militants sur le nom du premier secrétaire. Une double légitimité avec un parlement, le conseil national issu des urnes, à la proportionnelle, et un premier secrétaire directement élu par les militants. Une cohabitation. Il paraît que les Français adorent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Géronimo 16/11/2008 13:49

Le PS c'est un panier de crabe dans lequel une langoustine veut faire la loi...Géronimo

philippe david 15/11/2008 15:24

Quelle pétaudière!!!

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories