Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 08:00

Direction du PS: Martine Aubry déclarée gagnante pour 104 voix, vote vivement contesté !

 

Royal_aubry

 

 

Martine Aubry le 22 novembre 2008 à l'Assemblée nationale à Paris
© 2008 AFP (Guillaume Baptiste)
Martine Aubry le 22 novembre 2008 à l'Assemblée nationale à Paris

Martine Aubry ancienne ministre et architecte de la loi sur les 35 heures de travail par semaine, a été déclarée  gagnante du vote pour désigner le chef du Parti socialiste français, mais l'écart avec sa rivale Ségolène Royal est infime Logopset le résultat vivement contesté.

Martine Aubry, maire de Lille et tenante de l'ancrage à gauche du parti, a obtenu 104 voix de plus que son adversaireBlum sur 137.000 votes, soit 50,02% contre 49,98%, selon les chiffres publiés tôt samedi matin par la direction du principal parti d'opposition français.

Le camp de Ségolène Royal a affirmé que des "contestations étaient apparues ici ou là sur la régularité des opérations de vote", et demandé qu'un nouveau scrutin se tienne jeudi. Martine Aubry a rétorqué qu'un nouveau vote "n'a pas de raison d'être".

La contestation de ce scrutin, qui devait mettre fin à des mois de luttes d'influence et des semaines de déchirements, risque au contraire d'enfoncer un peu plus le Parti socialiste (PS) dans la crise. Celui-ci a pourtant un besoin urgent de panser les plaies de la division et redonner consistance à l'opposition au président Nicolas Sarkozy.

Ségolène Royal le 21 novembre 2008 après avoir voté à Melle
© 2008 AFP (Alain Jocard)
Ségolène Royal le 21 novembre 2008 après avoir voté à Melle

Mme Royal a dénoncé au cours de la nuit des "méthodes de l'appareil du Parti totalement insupportables", tandis que Mme Aubry a appelé à "une attitude de responsabilité car sinon, cela va créer une situation encore pire pour notre parti".

La succession de François Hollande tourne au chaos. Durée 1mn20
© 2008 AFP
La succession de François Hollande tourne au chaos. Durée 1mn20

Le Premier secrétaire sortant du PS, François Hollande, a fait savoir qu'il convoquerait dans les prochains jours les instances dirigeantes du parti pour examiner les résultats et les valider.

Les militants socialistes étaient consultés moins d'une semaine après un congrès cauchemardesque pour le PS qui avait échoué à définir une ligne politique claire et à dégager une candidature de consensus pour la succession de M. Hollande, offrant le spectacle d'un parti ébranlé par le choc des ambitions.

Face à cet échec, les 230.000 adhérents du parti avaient la mission de choisir eux-mêmes leur Premier secrétaire. Lors du premier tour, jeudi, ils n'avaient pas départagé suffisamment les deux favorites et rivales, Mme Royal (42,9%) et Martine Aubry (34,5%), alors qu'il fallait 50% pour être élu au premier tour. Le troisième postulant Benoît Hamon (22,6%), représentant de l'aile gauche du parti, avait immédiatement appelé à voter "massivement" Aubry.

Ségolène Royal, 55 ans, ex-compagne de François Hollande, qui affirme incarner un "renouveau" du parti, comptait bénéficier de la "dynamique" qu'elle dit porter depuis qu'elle a affronté Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007.

Passées toutes deux par l'Ecole nationale d'administration (ENA), le creuset des élites françaises, Mmes Royal et Aubry sont également toutes deux anciennes ministres. Pour le reste, beaucoup les oppose.

Mme Aubry a fait campagne sur le thème de l'ancrage à gauche du parti et a écarté toute alliance nationale avec le centre, alors que Ségolène Royal se refuse à l'exclure. Le style austère de Mme Aubry tranche avec la touche "glamour" de Mme Royal. La première s'inscrit dans la continuité des structures du parti, quand la seconde comptait le bouleverser dans une démarche "participative" offrant davantage la parole à la "base". Le PS est "un parti qui en terme d'adhérents sera divisé en deux, ce qui est une nouveauté dans l'histoire du mouvement socialiste" et "aura un coût", prédisait dès avant le vote Pascal Perrineau, politologue à Sciences Po.

Déstabilisé par la politique "d'ouverture" de Nicolas Sarkozy, qui a recruté plusieurs personnalités socialistes dans son gouvernement, le PS a peiné depuis 2007 à faire entendre un discours d'opposition.

Fort peu présent, à l'exception de Mme Royal, dans le débat sur la crise financière - au moment où le président Sarkozy multipliait les initiatives - le parti était entièrement investi dans ses querelles internes.

Le PS est à l'agonie et aucune légitimité sort des urnes, à suivre....!

  •  
  • .
  • Le Parti socialiste va-t-il pouvoir refaire son unité  ?  

    Après des semaines de petites phrases assassines, le PS s'est fracturé en deux vendredi soir en plaçant quasiment à égalité Martine Aubry et Ségolène Royal pour le poste de premier secrétaire. Saura-t-il se rassembler et panser ses plaies, malgré cette nouvelle crise et rebatir sur un champ de ruines ?

    Sondage: DSK candidat PS préféré pour 2012

     

     

    Le directeur du FMI, le socialiste Dominique Strauss-Kahn, à Tunis le 18 novembre 2008
    © 2008 AFP (Fethi Belaid)
    Le directeur du FMI, le socialiste Dominique Strauss-Kahn, à Tunis le 18 novembre 2008

    Dominique Strauss-Kahn est le candidat PS préféré des Français pour 2012, les seuls sympathisants socialistes mettant en tête Ségolène Royal, tandis qu'une élection de Martine Aubry à la tête du parti est largement approuvée, selon un sondage BVA-Orange-Express à paraître jeudi.

    Le directeur général du FMI est en tête du classement des personnalités PS pour la prochaine présidentielle, avec 32%, devançant Martine Aubry et Ségolène Royal, à égalité à 19%. Bertrand Delanoë vient ensuite avec 16%.

    Auprès des seuls sympathisants socialistes (sous-ensemble de l'échantillon sondé), la présidente de Poitou-Charentes l'emporte (30%) sur l'ancien titulaire de Bercy (27%). La maire de Lille recueille 20% et le maire de Paris 14%.

    Alors que la proclamation du nom de la première secrétaire du PS était attendue mardi soir, BVA a anticipé, demandant si l'élection de "Martine Aubry comme première secrétaire était" plutôt une bonne chose". 54% des Français ont répondu oui, 30% non, 16% ne se prononçant pas.

    Les sympathisants socialistes sont 61% à y voir "plutôt une bonne chose", 28% étant d'un avis inverse (11% ne se prononcent pas).

    Sondage réalisé par téléphone le 22 novembre auprès d'un échantillon national représentatif de 970 personnes de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission nationale des sondages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

M. 27/11/2008 20:22

Tu viens toujours au Ferdillon demain vers 18h30 ? On t'y attend !

Le Prétorien 26/11/2008 08:15

20 à 25% des adhérents au Parti Socialiste sont des élus. 10 à 15% sont employés dans des collectivités locales. Mais cela ne suffit pas à les faire voter puisqu’on a pu constater une large abstention (près de 50%) lors du vote sur les motions qui s’est déroulé la semaine dernière. La tentation est quelquefois forte pour un secrétaire de section de faire voter les absents, en signant simplement à leur place, ou bien en faisant voter des remplaçants, puisqu’on ne demande pas de pièce d’identité aux votants (”un acte de confiance et de convivialité”). Extrait du compte-rendu d’un scrutateur national de l’élection :

Débarquement subit et simultané d’une douzaine de gamins (16 à 19 ans maxi ?) en tenue de foot (crampons avec de la terre…) qui vont vers l’urne très très “drivés” : on leur donne le bulletin, on leur montre où cocher - à la chaîne - et enfin, chose que je n’aurais même pas osé imaginer !, on annonce haut et bien fort “Toi, M. Bidule Truc, là, allez tu votes”, les gamins hilares se succédant pour apposer un vague gribouillis, grimant difficilement leur nom d’emprunt… J’ai testé quelques-uns, ils ne répondaient pas à leurs prétendus “prénoms”… Est-il besoin de mentionner qu’ils étaient presque tous beurs ou blacks de ce quartier populaire et que, comme par magie, leurs noms et prénoms du moment étaient tous très “européens”..; ?
Des membres du PS locaux - de tous âges - nous ont simplement dit dans la nuit, presque blasés : ces jeunes ont tout simplement gagné “50 euros en liquide” en venant à la section ce soir. Attention : je ne saurais pas jurer que ce fut bien le cas - puisque c’était à l’abri de mon regard déjà fort occupé - mais c’est une des explications très plausibles pour expliquer cet afflux et motivations à voter pour autrui en ricanant…

La lecture de l’ensemble du compte-rendu est savoureuse : “aucun isoloir ou coin un tant soit peu clos ou isolé pour voter”, “une urne artisanale non transparente”, “un responsable local surpris à plusieurs reprises en train de signer en douce, au feutre noir, en lieu et place de militants du fichier“, “je ne compte pas les fois où on m’a fortement incité à quitter la pièce pour manger un morceau”, “un mode de dépouillement un peu baroque”, des gens “faisant finalement leur choix de case au vu et au su de tou-te-s, après index dûment posé là où il faut par les gens du cru”.
Source : Lucien-Alexandre Castronovo, ancien conseiller municipal PRG d’Aix-en-Provence

pinocchio 23/11/2008 21:35

Eh oui, c'est vrai qu'au PS il y a beaucoup de courants, mais peu de lumières !

M. 23/11/2008 10:52

le PS oui est divisé en deux, il ya les conservateurs les stégozores et les réformateurs, tout comme l'UMP qui a plusieurs courants au sein  même de l'UMP, c'est juste qu'avant c'était beaucoup d'hypocrisie aujourd'hui la tendance est clarifiée.

cigalette 22/11/2008 22:49

Bonne repos hebdomadaire !
Quel triste spectacle !Etant femme...ce "crépage de chignon" m'afflige encore plus...Cordialement

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories