Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 18:17
0409t0013_3

Attendus depuis des mois, les premiers VAB-TOP, c'est à dire équipés de tourelleaux téléopérés, sont en route pour l'Afghanistan. Six sont déjà arrivés sur le théâtre à bord des gros Antonov de location. Une vingtaine seront convoyés ainsi chaque mois jusqu'en mars, puisque les militaires français doivent recevoir soixante de ses véhicules. Le tourelleau téléopéré, fabriqué par le norvégien Kongsberg, permet d'utiliser la mitrailleuse de 12,7 mm depuis l'intérieur du véhicule, c'est-à-dire à l'abri. Jusqu'à présent, son servant - le "gunner" comme disent les gars sur place - était exposé en tourelle. L'installation des 60 premiers TOP a couté 20 millions d'euros, soit plus de 300.000 euros à l'unité. (Photo armée de terre)

 Secret Défense Libération JD Merchet

Plusieurs réflexions sont en cours à l’EMAT pour équiper les forces françaises engagées en Afghanistan de véhicules blindés offrant une très haute résistance aux IED. Dévoilée en exclusivité par TTU, l’offre des 100 MRAP RG-31 mis à disposition par les Américains suscite un débat au sein de l’armée de terre. A priori intéressée, l’armée française devrait accepter le prêt de quelques véhicules, loin de la centaine généreusement proposée. L’objectif est de profiter de véhicules type MRAP (Mine Resitant Ambush Protected) pour accompagner les cinq véhicules Buffalo, ouvreurs d’itinéraires et les systèmes de contre-minage Souvim (deux MRAP accompagnent un Buffalo). Une mission aujourd’hui réalisée par les VAB Génie.

Or, grâce au “plan de relance” du ministère de la Défense annoncé en décembre, l’armée de terre va pouvoir s’offrir une quinzaine de véhicules Aravis, développés par Nexter. L’Aravis, dévoilé si mystérieusement par Nexter durant le dernier Salon Eurosatory (un triple laisser-passer était nécessaire !), devrait être commandé dans les tout prochains mois. Dix véhicules pourraient partir en fin d’année pour le théâtre afghan afin de reconnaître l’itinéraire des Buffalo américains (arrivés en Kapissa). Les cinq derniers seraient attendus en 2010. Le contrat serait d’une valeur de 15 millions d’euros (soit 1 million d’euros par véhicule).

Développé sur fonds propres par Nexter, ce véhicule est basé sur le concept de la “cellule de survie”. En clair, offrir une bulle de protection pour préserver l’équipage. Les spécialistes assurent que l’Aravis est, aujourd’hui, le seul véhicule sur le marché offrant une protection de niveau 4 stanag Otan, et ce sur l’ensemble de la plateforme (y compris les vitres, qui font l’objet d’un contrat confidentiel entre Nexter et Sully, une filiale de Saint-Gobain). A noter que l’Aravis sera doté de la tourelle téléopérée Kongsberg Protector, à l’instar des 60 VAB en cours de déploiement en Afghanistan.

La très haute résistance aux IED a été testée par la DGA (50 kg de TNT), et la partie mobilité a fait l’objet d’essais aux Emirats, il y a quelques mois. Reste que certaines voix s’élèvent pour critiquer les capacités de franchissement et de vitesse du véhicule. Basé sur un châssis allemand de camion Mercedes Unimog, le rapport poids/puissance notamment serait trop juste. Un problème révélé par l’armée tchèque, qui est en négociation avec KMW pour améliorer la mobilité du blindé Dingo 2, basé sur le même châssis que l’Aravis.

Quoi qu’il en soit, pour Nexter, l’affaire est prometteuse. Car ce contrat lance commercialement son nouveau véhicule, à la fois dans l’armée française (une fois le véhicule en service, des commandes ultérieures seront facilitées), mais aussi à l’export, l’Aravis ayant désormais le label “french army” et bientôt “combat proven”. Reste qu’un micro-parc de 15 véhicules pourrait devenir un casse-tête coûteux en terme de maintien en condition opérationnelle. Et l’armée française a aujourd’hui tendance à multiplier ces micro-parcs. A priori, pas de problème dans l’immédiat pour le Buffalo, car le soutien repose sur le Marine Corps. Mais, sur le long terme, ces mini-commandes de véhicules s’expliquent aussi par le contexte afghan. Elles pourraient s’éteindre en même temps que la mission...

Ces “ultra-blindés” ne remettent pas en question l’étude d’achat de véhicules moins blindés, de niveau 2 (type Bushmaster...), qui pourraient aussi faire l’objet d’une acquisition dans le cadre d’autres besoins (porteur polyvalent terrestre...). Au final peut-être coûteux, ces véhicules seront les bienvenus pour les forces françaises. Les attaques d’IED se sont dernièrement multipliées en Afghanistan, avec, par chance, peu de dommages humains.

 

01/02/2009

"Assaut" avec les tringlots d'Afghanistan

Trm On dira jamais assez l'importance de la logistique, et donc de l'arme du Train, dans toutes les opérations. Le reporter Yves Debay et son mensuel "Assaut" ne l'oublie pas. Retour d'Afghanistan, il leur consacre un article de huit pages, très illustrées, dans son dernier numéro.

Jadis, le Train était une arme de l'arrière, mais avec la disparition de la notion même de front, l'arrière a disparu et tout le monde est désormais à l'avant, exposé aux frappes de l'ennemi. Les militaires du Train, les "tringlots", comme les autres. Peut-être même plus que les autres d'ailleurs, car les convois logistiques constituent une cible de choix, d'autant qu'ils sont moins armés et moins protégés que leurs camarades des armes de mêlée. D'où un durcissement en cours du Train, qu'illustre l'article d'Yves Debay.

En Afghanistan, un convoi type se compose de quatre à sept camions VTL ou TR 10.000 (photo), et parfois des camions civils afghans. Pour les accompagner et les protéger, pas moins d'une dixaine de VAB ! Des VAB d'escorte, armés par les "circulateurs" ou les fantassins du Batfra, un VAB Bromure de brouillage contre les IED, un VAB sanitaire, un VAB canon de 20, un VAB de commandement, un VAb pour l'appui aérien, avec des commandos de l'air (CPA 20) et un camion de dépannage. Il n'y a si longtemps, les circulateurs se déplacaient en P4 et en moto... En complément, on pourra lire ici Train Magazine, édité par les Ecoles de la logistique et du train, qui décrit bien une Arme en pleine évolution.

Reste que les chauffeurs des poids lourds sont encore très mal protégés puisque leurs cabines ne sont pas blindées. Ils utilisent d'ailleurs leurs gilets pare-balles en guise de protection sur les portières... C'est promis : les premiers camions à cabine blindées doivent arriver en Afghanistan cette année.

Assaut n°37, 6,5 euros, en vente chez les marchands de journaux

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
A l'UMP31, les têtes vont tomber ! ... Plus d'infos : http://www.capituleinfos.fr
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories