Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 19:56

13/03/2009 Cdg_2

Charles-de-Gaulle : la Marine confirme nos informations

Le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle devra être immobilisé "entre plusieurs semaines et plusieurs mois" à la suite de la découverte d'une usure "anormale" de pièces sur les arbres de transmission du système de propulsion, vient d'indiquer la Marine nationale à l'AFP, confirmant ainsi nos informations.
Le "programme d'activité à la mer" du navire a été suspendu après "le constat de l’usure anormale de deux pièces mécaniques d’entraînement des lignes d’arbres. L'anomalie a été détectée en raison de "vibrations élevées dans le compartiment de propulsion" et "après examen, deux pièces d’accouplement reliant deux des quatre turbines du Charles de Gaulle à leurs lignes d’arbres se sont révélées anormalement usées".
Situation_des_lignes_d_arbres (Document : Marine nationale)

Exclusif : un problème mécanique à bord du Charles-de-Gaulle

Le porte-avions Charles-de-Gaulle a de nouveaux soucis : un groupe réducteur sur une ligne d'arbre vibre de manière anormale. Les ingénieurs vont devoir "réaligner" l'ensemble et ces travaux pourraient durer jusqu'à trois mois.

Le groupe réducteur est une sorte de boite de vitesse qui permet de transmettre l'energie des moteurs aux deux lignes d'arbres - celles-ci faisant tourner les hélices. Il s'agit de l'une des parties les plus sensibles du système de propulsion du bateau. L'analyse technique du problème est toujours en cours par la Marine nationale.

Selon nos informations, le problème pourrait venir du remplacement d'une pièce technique, le sécheur de vapeur. Le nouveau, plus lourd que l'ancien, aurait entraîné l'affaissement du réducteur, provoquant le désalignage et les vibrations dans certaines circonstances de navigation. D'autres sources proches du dossier avancent des explications différentes. L'enquête devrait permettre d'y voir plus clair.

Ce souci technique intervient alors que le Charles-De-Gaulle vient d'être immobilisé à quai pendant dix-mois pour son IPER (Immobilisation périodique pour entretien et réparations). Ces vibrations du groupe réducteur ont été constatées lors des récentes sorties en mer, qui permettent à l'équipage et au groupe aérien de se réentrainer.

Cet ennui pourrait retarder de plusieurs semaines la pleine disponibilité opérationnelle du bateau. A bord, le moral de l'équipage est "plutôt dans les chaussettes".

Ce bateau avait connu un début de vie difficile, avec une série d'ennuis techniques. On se souvient de l'hélice cassée en pleine mer, en novembre 2000. En revanche, entre 2001 et 2007, le porte-avions a été pleinement opérationnel, participant à plusieurs missions dans l'océan indien.

(Document : Marine nationale)

Le Charles de Gaulle bloqué à quai pour "plusieurs semaines"

 

Vos outils

C'est un très gros pépin qui survient au pire moment pour le navire-amiral de la marine française, le Charles de Gaulle . Alors qu'il terminait sa remontée en puissance après un an et demi de révision, un très sérieux problème technique le contraint à rester à quai à Toulon.

Dans son communiqué, l'état-major de la marine précise que "durant les dernières sorties à la mer, des vibrations élevées ont été détectées dans le compartiment de propulsion. Après examen, deux pièces d'accouplement reliant deux des quatre turbines du Charles de Gaulle à leurs lignes d'arbres se sont révélées anormalement usées." Le navire ne pourra donc pas reprendre ses activités opérationnelles comme prévu en mai, la marine précisant que "la durée d'immobilisation pourrait durer entre plusieurs semaines et plusieurs mois". Le chantier de révision avait été confié à l'industriel DCNS, qui se trouve de ce fait dans la ligne de mire. Une source proche de l'entreprise précise que cette dernière "a entamé des analyses qui sont en cours, dont les résultats seront connus dans une quinzaine de jours". "On verra alors quelles réparations peuvent être apportées, et qui paiera les dégâts !"

L'incident, qui a été révélé ce matin sur son blog Secret-défense par le journaliste Jean-Dominique Merchet, a été repéré semble-t-il au cours de la semaine dernière, et le navire est immobilisé à quai depuis lundi.


Cette affaire tombe on ne peut plus mal pour les marins, qui avaient reçu le ministre de la Défense Hervé Morin à bord du Charles de Gaulle le 5 février dernier, afin de célébrer la fin des révisions du bâtiment. La marine serait-elle victime du mauvais oeil ? Depuis quelques mois, les ennuis inédits se succèdent. En octobre dernier, on découvre que la marine a perdu plus de mille cartouches pour fusil Famas, et à la fin de ce même mois, deux super-Etendard entrent en collision au large de l'île de Batz , en causant la mort d'un pilote. On apprenait aussi le mois dernier qu'un sous-marin nucléaire français était entré en collision avec un congénère britannique, dans des conditions qui ne seront pas rendues publiques de sitôt. Bref, par quelque bout qu'on prenne le problème, la marine connaît une série noire !

Le Charles de Gaulle de nouveau en rade

13 mars 2009 – 19:31

Le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, le fleuron de la Marine nationale, avait terminé son indisponibilité périodique pour entretien et réparation (IPER) d’une durée de 15 mois, en décembre dernier.

Selon le programme qui lui avait été fixé, il devait mener, jusqu’au printemps, une campagne d’entraînement et de qualifications pour les personnels de l’aéronautique navale appelés à servir à son bord.

Seulement voilà, ses activités à la mer viennent d’être suspendues, ce 13 mars, par l’amiral Forissier, le chef d’état-major de la marine. Au cours des récentes sorties en mer du bâtiment, des vibrations anormales ont été constatées dans son compartiment de propulsion. D’après la Marine nationale, deux pièces d’accouplement reliant deux des quatre turbines du porte-avions présenteraient de signes d’usure prématurée.

Des examens et des analyses portant sur des données techniques vont être menés afin de d’établir les mesures qu’il conviendra de prendre pour que les choses rentrent dans l’ordre. Cela étant, le porte-avions pourrait de nouveau être immobilisé pour une durée allant de quelques semaines à plusieurs mois.

Photo : (c) Marine nationale


A quand un deuxième porte-aéronef  ? Il est bien seul depuis le temps et pas souvent opérationnel notre petit porte avion ! Que se passerait-il en cas de conflit majeur, par exemple le blocage du détroit d'Ormuz par l'Iran...!
Avec ce que nous côute l'Afghanistan, au lieu d'être les valets de l'OTAN (dont nous allons encore envoyer des renforts en Aout), nous pourrions acquérir un autre porte-avion et en avoir un à la mer en alternance ! 


Morin défend le principe d’un second porte-avions

17 mars 2009 – 21:39

Le porte-avions Charles de Gaulle étant de nouveau immobilisé pour quelques semaines à plusieurs mois en raison d’une pièce mécanique défaillante et après avoir subi une IPER qui aura duré moins d’un an et demi, la question de construire un second bâtiment du même type a été posée à Hervé Morin, lors de l’émission politique dominicale d’Europe1 du 15 mars dernier.

“Dés lors que vous considérez que vous avez besoin de cet instrument de projection de puissance, cet instrument diplomatique que représente un porte-avions, cette capacité de bénéficier de la liberté des mers, la cohérence voudrait d’en construire un deuxième” a déclaré le ministre de la Défense. “La décision sera prise par le président de la République en 2012, quand nous aurons épuré toute une série de programmes dont nous avons absolument besoin” a-t-il ajouté.

“Je pense que la cohérence veut d’en avoir un second. Après il faut l’analyser dans une capacité militaire globale et que ça ne doit pas se faire au détriment des moyens dont nous avons absolument besoin” a encore précisé Hervé Morin.

Quant aux coûts que cela induirait pour les finances publiques, le ministre de la Défense a fait valoir que “l’effort militaire” est “l’assurance du pays”. “On ne peut pas avoir une politique étrangère crédible si vous ne vous appuyez pas sur une politique militaire crédible” a-t-il affirmé. “Vous ne pouvez pas à la fois revendiquer d’être une force, une puissance capable de parler et de participer au règlement des grands problèmes du monde et en même temps ne pas avoir une puissance militaire crédible” a-t-il également ajouté.

Share/Save/Bookmark

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories