Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 09:02

Gabon: nouvelles violences et pillages dans la nuit à Port-Gentil

 

 

Gabon : le point sur le dispositif français

Alors que la situation politique est tendue au Gabon, à la suite de l'élection présidentielle, les militaires français, à l'image de Paris, font profil bas pour ne pas "éteindre l'incendie avec du pétrole", comme le dit un proche du dossier. Pour l'heure, il n'est question ni d'envoyer des renforts, ni de procéder à une évacuation des ressortissants. Environ, 10.000 Français résident au Gabon.

La France est militairement présente au Gabon, dans le cadre des accords de défense, avec le 6ème Bataillon d'infanterie de Marine, avec un total de 870 hommes. Ils sont principalement installés à Libreville, la capitale, à côté de l'aéroport - qui est la porte d'entrée (et de sortie) du pays. Un détachement est également présent à Port-Gentil. Sur place, les moyens aériens sont conséquents avec 3 hélicoptères Cougar, un hélicoptère léger Fennec et deux Transall C-160 de l'armée de l'air.


Carte du Gabon
© 2009 AFP
De nouvelles violences et des pillages se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, malgré le couvre-feu décrété par le gouvernement après l'annonce de la victoire présidentielle d'Ali Bongo.

De nouvelles violences et des pillages se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, malgré le couvre-feu decrêté après l'annonce de la victoire d'Ali Bongo à la présidentielle, a constaté l'AFP.

Des commerces ont été pillés et des stations-essence détruites dans la plupart des quartiers périphériques de la cité portuaire par plusieurs groupes de pillards qui ont été actifs jusqu'au petit matinP.

Vendredi, la circulation dans les rues de la ville était extrêmement réduite, aucun taxi n'était visible. Les commerces étaient tous fermés.

Il y aurait plusieurs manifestants décédés par balles et vingt-trois personnes, dont un Camerounais, ont été interpellées dans la nuit, a dit à l'AFP le commissaire du commissariat central de police de la ville, le lieutenant-colonel Nguima Mambinga. Selon le poste de commandant mixte de Port-Gentil, une trentaine d'autres émeutiers, âgés de 14 à 30 ans, ont été également arrêtés.

Les quartiers résidentiels et le centre-ville étaient sécurisés vendredi, selon le journaliste de l'AFP, et les forces de l'ordre effectuaient des patrouilles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories