Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 19:01
     
 

 

 
   
  eurosatory2010  
 

Malgré la crise économique internationale, l’édition 2010 du Salon Eurosatory, qui se tiendra à Paris (Villepinte) du 14 au 18 juin prochain, se présente sous des auspices favorables. En effet, les promoteurs de ce Salon international de la défense terrestre, aéroterrestre et de la sécurité ont enregistré, à ce jour, plus de 1 300 exposants, contre 1 210 lors de sa précédente édition de 2008.

Cela alors que près de la moitié des affaires conclues grâce au Salon se font entre exposants, indique Patrick Colas des Francs, directeur général d’Eurosatory. Environ 30 % de ces exposants (près de 400) sont des sociétés françaises, les autres se répartissant entre plus de cinquante pays, avec une forte représentation des Américains (123 exposants), des Allemands (118) et des Britanniques (88).

En outre, près de 40 % des sociétés participent au Salon pour la première fois. Eurosatory a en effet déployé d’importants efforts de prospection, dans toutes les régions du monde, notamment dans les nouveaux pays industrialisés en forte croissance. La Chine sera ainsi représentée par six exposants, dont le géant de l’armement Norinco, et disposera d’un pavillon national, tout comme le Brésil et l’Afrique du Sud, ainsi que des pays d’Europe de l’Est, telles la Russie, l’Ukraine, la Roumanie et la Bulgarie.

On notera aussi cette année la présence d’entreprises hongroises, bosniaques et australiennes, ainsi que du groupe saoudien Armored Vehicles & Heavy Equipment Factory (AVF). Comme à l’accoutumée, la présence israélienne sera importante, avec pas moins de 58 exposants inscrits à ce jour. Ce qui n’est toujours pas le cas du monde arabe, les pays les plus présents étant les Emirats arabes unis (six stands) et la Jordanie (trois stands).

La plupart des pays enverront néanmoins des délégations officielles au Salon (Algérie, Arabie saoudite, Bahreïn, Egypte, Irak, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Oman, Qatar, Tunisie, Emirats arabes unis et Yémen). Les visiteurs irakiens devraient être particulièrement présents cette année, dans le contexte actuel de reconstitution de l’armée nationale, estime Patrick Colas des Francs. La Turquie, qui compte dix exposants, enverra également une délégation officielle, ce qui constitue un signe de détente des relations entre Paris et Ankara.

Mais alors que les organisateurs du Salon escomptaient la présence d’un pavillon national, le ministre turc de la Défense a finalement empêché cette initiative, pour des raisons politiques. D’autres grands pays islamiques manquent à l’appel, comme le Pakistan, qui n’envoie aucun exposant, sans doute déçu qu’Eurosatory n’ait pas participé au dernier Salon Ideas de Karachi. Enfin, concernant les matériels exposés, on devrait noter la présence d’un nombre accru d’équipements militaires, avec notamment quatre drones (dont trois français) et six ou sept hélicoptères de combat.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 18:50
Clotilde Reiss, espionne ? "N'importe quoi !" assure la DGSE (actualisé)

Pierre Siramy, ancien sous-directeur à la DGSE, a affirmé hier sur LCI que Clotilde Reiss, retenue plusieurs mois en Iran, aurait travaillé pour le compte des services de renseignement français. "Elle a travaillé au profit de la France pour collecter des informations qui étaient de nature de politique intérieure et d'autres qui étaient sur la prolifération nucléaire. Elle est immatriculée à la DGSE", affirme-t-il. Pierre Siramy est revenu à la charge ce matin sur Europe 1 : "Ce que je dis clairement, c’est que Clotilde Reiss a travaillé, beaucoup, pour la France. Ce n’est pas une espionne. C’est un contact de notre représentant. Concrètement, elle faisait des rapports sur des éléments d’ambiance sur le pays dans lequel elle était". Interrogé par Rue89, le même affirme avoir voulu "rendre hommage" à "quelqu'un de courageux".

Ces déclarations sont irresponsables. Pierre Siramy est en pleine campagne de promotion de son livre "25 ans dans les services secrets", paru en mars chez Flammarion. De son vrai nom, Maurice Dufresse, ancien officier de marine, il a travaillé pendant un quart de siècle à la DGSE. Il a d'ailleurs signé son livre sous le pseudonyme qu'il utilisait à la DGSE.  Il explique avoir été informé par les contacts qu'il garde dans son ancienne maison.

Contactée par nos soins, la DGSE "dément formellement" les déclarations de son ancien cadre. "C'est complètement faux. Il dit n'importe quoi." assure-t-on à la "Centrale". " "Immatriculée" chez nous ? Cela ne veut rien dire" précise la même source.

Nous pouvons confirmer ses déclarations, d'une source proche du dossier mais extérieure à la DGSE. Clotilde Reiss ne fait pas partie des services de renseignements français. L'affirmer, comme le fait Maurice Dufresse, c'est mettre en danger la sécurité et la vie de tous les Français travaillant dans des pays "difficiles". Les Iraniens auront aujourd'hui beau jeu de dire : "vous voyez bien que nous avions raison de l'arrêter !"

Il n'y a pourtant jamais de fumée sans feu. Que Clotilde Reiss ait eu des échanges avec du personnel de l'ambassade de France à Téhéran est plus que probable. Le contraire eut d'ailleurs été étonnant et on se demanderait alors à quoi servent les services, diplomatiques ou autres, s'ils ne parlaient pas avec toutes les sources possibles. Une jeune Française, bien introduite dans les milieux étudiants et se rendant à Ispahan au moment des grandes manifestations contre le régime, est en effet une source d'information. Qu'elle ait parlé avec des diplomates, conseiller scientifique ou chef de poste de la DGSE - qui ne se présente pas forcément comme tel... - relève de l'évidence. Tout au plus, elle a pû être "un contact utile" fournissant des "éléments d'ambiance". De là a en faire une espionne, il y a un pas que "Siramy" semble franchir allègrement.

Un autre élement plaide contre ses affirmations. Selon nos informations, Clotilde Reiss a commis, avant son arrestation des "imprudences", notamment dans ses échanges de mail avec son père. Celui-ci travaillait alors à la Direction des applications militaires (DAM) du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), où il s'occupait de programmes immobiliers. Grâce à lui, Clotilde a pu faire un stage à la DAM et rédiger un rapport sur... le nucléaire iranien. La DAM est l'organisme public qui produit les armes atomiques françaises et dispose de l'expertise dans le domaine de la proliferation.

Dans les derniers mails échangés, le père conseillait à sa fille de confier son ordinateur portable à l'ambassade de France, pour qu'elle le fasse rentrer par la valise diplomatique, lui évitant ainsi les tracasseries à la douane, lors de son départ de Téhéran. Manifestement, les services iraniens lisaient les mails de la famille Reiss...

[Le ministère de la Défense a déposé plainte contre Maurice Dufresse pour violation du secret de la défense nationale, à la suite de la publication de son livre, nous apprend Le Point. La plainte a été déposée le 22 avril, avant les déclarations concernant Clotilde Reiss.] 

 

Jean Dominique Merchet / Secret Défense / Libération
Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 13:04
Le règne de la corbeille

Par Laurent Pinsolle

En 1966, lors d’une conférence de presse, le Général de Gaulle avait affirmé que « la politique de la France ne se fait pas à la corbeille ». Beaucoup de temps est passé et il est difficile de ne pas avoir l’impression que c’est bien désormais la corbeille qui dicte son agenda aux gouvernements.

« La corbeille a dit »

1999 : après avoir garanti la stabilité du système financier étasunien pendant des décennies et l’avoir protégé des crises boursières, la corbeille demande l’abrogation du Glass Steagall Act, qui instaurait une stricte séparation entre banques d’affaires et banques de dépôts. L’administration Clinton et un Congrès alors républicain s’exécutent.

2001 : après des années d’exubérance irrationnelle, les institutions financières du monde entier se rendent compte que leurs évaluations du prix de nombreuses actions est totalement ridicule, notamment dans le domaine de l’information et des télécommunications. En deux ans, la valeur de France Telecom baisse ainsi de 93% (de 219 à 7 euros) !!! Asphyxiées par cette baisse des cours, la corbeille demande une baisse des taux et l’obtient. La Fed les descend à 1%, la BCE à 2%.

2008 : après un nouvel épisode spéculatif où les institutions financière ont poussé les prix de l’immobilier à un niveau complètement déraisonnable, le marché se retourne. Mais la conjonction de l’effondrement de la bourse et du marché immobilier provoque un cataclysme financier comparable à la Grande Dépression de 1929. La corbeille demande et obtient le secours des Etats pour sauver les banques (baisse des taux, nationalisation, rachat d’actifs, prêts, garanties et recapitalisation).

2009 : la récession consécutive à la crise financière angoisse la bourse qui craint un scénario comparable à celui des années 30, où la dépression économique avait suivi la dépression financière. La corbeille demande donc des plans de soutien aux économies. Barack Obama se met d’accord avec le Congrès pour un plan de près de 800 milliards de dollars sur deux ans.

2010 : la montée des déficits et de la dette consécutive à la crise économique, aux plans de soutien aux banques et à la relance de l’économie angoisse des marchés qui commencent à douter de la capacité des Etats à honorer leurs engagements. La corbeille demande donc des plans de rigueur pour réduire les déficits publics. L’Irlande, puis la Grèce, le Portugal, l’Espagne et la France cèdent. Mais pour éviter un défaut des Etats faibles qui frapperait les banques, la corbeille obtient un plan de secours.

La démission des politiques

On pourrait démultiplier les exemples : la supervision des normes comptables déléguée à des banquiers, dealers auxquels on confie la réglementation sur les stupéfiants, la législation sur les stocks options (gouvernement Jospin), la libéralisation des mouvements de capitaux… Bref, aujourd’hui, il semble que la corbeille gouverne le monde. De plus en plus, les décisions des hommes politiques sont des réactions aux mouvements d’humeur des marchés financiers.

Lire la suite sur le blog de Laurent Pinsolle.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 17:03
 

Israël recherche espace aérien

   
 

 

 
   
  iaff16i    
 

F16I

IAF

 
   
 

L’armée de l’air israélienne recherche des espaces aériens pour entraîner ses pilotes à des missions de longue portée. La vive tension avec Ankara, ces derniers temps, qui s’est traduite par une interdiction de survol de la Turquie, a contraint les responsables israéliens à tenter de trouver des cieux plus accueillants en Europe et en Asie.

Ces dernières années, l’armée de l’air a multiplié les entraînements à longue distance pour mener d’éventuelles attaques contre l’Iran. Jusqu’à l’opération “Plomb durci” menée à Gaza, l’hiver de l’an dernier, l’aviation s’entraînait fréquemment en Turquie, en compagnie notamment de l’armée de l’air locale. Ankara a ensuite dénoncé violemment cette offensive, qui a fait plus de 1 400 morts palestiniens, et interdit à l’Etat hébreu de déployer des appareils en Turquie.

«Cette situation nous contraint à chercher ailleurs», explique un officier. Le ministère de la Défense négocie ainsi la prolongation d’un accord conclu en 2006 avec la Roumanie. L’armée de l’air a envoyé des pilotes s’entraîner dans ce pays et prévoit d’y déployer plusieurs appareils cette année.

Il est d’ailleurs probable que le survol de la Hongrie, en mars, par deux avions de reconnaissance ait fait partie d’un exercice de grande envergure mené en Europe. Le viol de l’espace aérien hongrois a provoqué un scandale politique à Budapest et a abouti, il y a quelques jours, au limogeage du chef du département du trafic aérien auprès du ministère hongrois des Transports. «Nos liens privilégiés avec la Turquie ne seront plus ce qu’ils ont été, car il est peu probable qu’avec le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan nous soyons autorisés à voler de nouveau au-dessus de ce pays», prévoit un haut responsable du ministère de la Défense.

 
Partager cet article
Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 09:52
Vous ne parvenez pas à lire ce message ? Cliquez ici

 



vendredi 7 mai 2010
 
 


 
 
 
 
 
 
 
En bref
credits photos
 
Si vous souhaitez vous désabonner de cette newsletter, cliquez ici
Mentions légales
Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 21:22

Objet: Chat spécial 3ème anniversaire de l'élection de Nicolas Sarkozy


logomouvementpopulaire.jpg
Chers amis,

Le 6 mai, cela fera 3 ans, jour pour jour, que Nicolas SARKOZY a été élu Président de la République.

Pour fêter cet anniversaire, j’ai le plaisir de vous inviter à un chat vidéo sur le site du Mouvement Populaire, Jeudi 6 mai 2010, de 18h à 19h.

A cette occasion, je répondrai en direct à toutes les questions que vous vous posez sur les réformes qui ont été menées à bien depuis 3 ans et sur celles qui restent à venir.

Je compte sur votre participation nombreuse !


Xavier Bertrand
Secrétaire général du Mouvement Populaire


NB: Vous pourrez poser vos questions dès 16h en vous connectant sur: www.lemouvementpopulaire.fr

_____________logomouvementpopulaire.jpg
Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 08:42

 

 
LE SITE DES RECHERCHES DE JEAN-MICHEL MATHONIÈRE ET DU CENTRE D'ÉTUDE DES COMPAGNONNAGES
CÔTÉ BLOG | CÔTÉ SITE | Conseiller la visite du site | Contact

 

Vous recevez ce message car vous êtes inscrit (par vous ou par une tierce personne) sur notre liste de diffusion. À tout moment vous pouvez vous désabonner.

La lettre d'information du site www.compagnonnage.info
et du blog www.compagnons.info

Flash spécial week-end du 8 et 9 mai
au Château de La Tour d'Aigues (Vaucluse)

4 mai 2010

Chers amis du Compagnonnage,

En marge de l’exposition « Secrets de Compagnons », le Château de La Tour d’Aigues accueille le temps du week-end du 8 et 9 mai 2010, des démonstrations de métiers et des animations touchant au compagnonnage.

Affiche Stéréotomique ! Saverne

ATELIERS-DÉMONSTRATIONS

samedi 8 et dimanche 9 mai de 10 h. à 18 h. animés par des Aspirants et des Compagnons du Tour de France


Chocolatier
Cuisinier
Boulanger
Pâtissier
Bijoutier
Ébéniste
Marqueteur
Tailleur de pierre
Maçon du Patrimoine
Charpentier
Ferronnier
Peintre-Imagier

Nota : certains métiers ne seront présents que l’un des deux jours

CONFÉRENCES

samedi 8 mai à 17 h.
Merveilleux Compagnons tailleurs de pierre
par Jean-Michel Mathonière, historien des compagnonnages

dimanche 9 mai à 16 h.
Rencontre et débat avec des Compagnons de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis

EXPOSITION

Visites commentées par Jean-Michel Mathonière le 8 et 9 mai, à 11 h. et 15 h.

Exposition 4,50 € | tarif réduit 3,00 € | gratuit - de 8 ans

Renseignements 04 90 07 50 33

www.chateaulatourdaigues.com

Château et exposition ouverts tous les jours de 10 heures à 18 heures


CHÂTEAU DE LA TOUR D'AIGUES
Monument historique & Musées
84240 LA TOUR D’AIGUES

dans le Parc naturel régional du Luberon, à 30 km d’Aix-en-Provence

Exposition et manifestation réalisées en co-production par

LE CHÂTEAU DE LA TOUR D'AIGUES

L'UNION COMPAGNONNIQUE DES DEVOIRS UNIS, sections de Vernègues et de Toulon

LA NEF DE SALOMON | Centre d'étude des compagnonnages

avec le soutien de

LA RÉGION PROVENCE ALPES CÔTE D'AZUR

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE VAUCLUSE

LA VILLE DE LA TOUR D'AIGUES

Informations légales du site : © Copyright Jean-Michel Mathonière 2003-2009. All Rights Reserved. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays. La reproduction des textes, documents, illustrations et photographies figurant sur ce site est strictement interdite sauf accord par écrit de l'éditeur : J.-M. Mathonière, BP 48, 26220 Dieulefit (France).
Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 21:41

 

Grèce, €uro, Union européenne.

Manipulation, mensonge, morgue ou panique contenue ? Toute la plate-bande européiste verrouille la pensée unique. Traités de Maëstricht, de Lisbonne, création de l'euro ? Le terrorisme politico-intello-médiatique interdit d’évoquer le commencement de l’ombre d’un doute quelconque. Et pourtant, souvenons-vous...

 

Le social ? Souvenez-vous !

"Le traité de Maëstricht est le premier traité européen qui comporte un grand volet social"- M.Rocard, sept1992.

‘’Comment peut-on dire que l'Europe sera moins sociale demain qu'aujourd'hui? Alors que ce sera plus d'emplois, plus de protection sociale et moins d'exclusion..." Mme Aubry, discours à Béthune, 12sept1992.

"J'aimerai convaincre chaque français que le traité d'union européenne se traduira en France par plus de croissance, plus d'emploi, plus de solidarité." M.Sapin, "Le Figaro" 20août1992.

"Pour la France, la monnaie unique, c'est la voie royale pour lutter contre le chômage", M.Sapin, sept 1992. (car, en plus, il insiste lourdement !).

"Chaque Etat conservera la maîtrise de sa politique budgétaire et fiscale, dans des limites qui ne seront pas plus étroites que celles d'aujourd'hui." M.Balladur, "Le Monde", 29avril1992. (étroite ? vous avez dit étroite ? Quelle vision !).


L’économie ? Souvenez-vous !

‘’On ne peut pas tout attendre de l’Etat. L’économie ne peut plus désormais être administrée.’’ M.Jospin- 12sept1999-FR2, plan de licenciement chez Michelin.

"Les Européens doivent apprendre à acheter leur vin en Australie ou en Californie, leur viande en Argentine ou au Mexique, leur blé en Ukraine ou aux Etats-Unis". M.Lamy, président OMC ! août 2003. (merci pour les Paysans français et vive l’écologie ! Pertes et profits : suicides).
"Ce que nous devons faire, c'est favoriser les délocalisations au sein de l'Europe". Danuta Hübner, polonaise, commissaire européen, février 2005.
"Les délocalisations sont des décisions que les entreprises peuvent et doivent prendre". M.Barroso, Président de la Commission européenne, février 2005. (avec la bénédiction de tous les gouvernements français, Gauche, Droite et syndicats confondus).


La démocratie ? Souvenez-vous !

"Il faut savoir que les pays ne peuvent plus faire ce qu'ils veulent". Pedro Solbes, espagnol, alors Commissaire européen, février 2001.
"Faire l'empire européen, tout le monde le veut !" Dominique Strauss-Kahn, juin 2004. (en 2012 : quelle autre utopie ? quel autre facétie ?).
"Ce référendum est une connerie. Nous avons fait la connerie de le demander et Jacques Chirac a fait la connerie de le convoquer".
M.Strauss-Kahn, janvier 2005. (Serait-ce plus facile de dissoudre la France ? Le dire en 2012 !).

"Si la réponse est non, il faudra recommencer le vote car il faut absolument que ce soit oui !". M. Dehaene, ancien premier ministre belge, juillet 2004. (C’était sans compter l’entourloupe de M.Sarkosy et du Congrès pour trahir les Français).
"La Constitution européenne nous apportera un ministre des affaires étrangères qui nous permettra de parler d'une seule voix tout en gardant la nôtre". M.Copé, février 2005, (alors Porte-Parole du Gouvernement. Quel porte-voix !)
"Le traité de Maëstricht fait la quasi-unanimité de la classe politique. Les hommes politiques que nous avons élus sont tout de même mieux avertis que le commun des mortels !" Mme Badinter, septembre 1992.(une vraie démocrate ! rire ou pleurer ? mais elle sévit toujours et avec elle tant d’autres).


Soumission ou coopération ? Souvenez-vous !

"Pour faire l'Europe, il faut défaire un peu la France". M.Von Thadden, ancien coordinateur des relations franco-allemandes, juin 2001. (réactions de MM.Chirac et Jospin ? avachissement).

 

 

L’UE (cheval de Troie de la mondialisation furieuse) s’affirme toujours davantage pour ce qu’elle est : la connivence factuelle et sournoise des internationalistes et des capitalistes. Un agrégat d’idéologues. Comme M.Guiliani (fondation Schumann- Fr5-Cdans l’air- 3mai2010), ils jubilent ! certains de pouvoir imposer plus de supranationalité sur le dos de populations désespérées et bâillonnées. Ils méprisent les Peuples, détruisent les Nations et neutralisent l’efficience des Etats.

 

Les Grecs aujourd’hui, demain beaucoup d’autres dont les Français, lobotomisés par quarante ans d’idéologies internationaliste et capitaliste, vont ré-apprendre deux réalités : la souveraineté et l’indépendance ennoblissent, responsabilisent et sanctionnent.

Elles sanctionnent- positivement ou négativement- en proportion du respect que l’on porte à ces deux valeurs universelles et salvatrices.

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 09:08

On a du mal à comprendre pourquoi il a fallu tant de semaines à l’Union européenne pour s’accorder sur le plan de sauvetage de la Grèce.

 Dès le déclenchement de la crise, on voyait bien que son intervention, avec ou sans le FMI, serait inévitable.

Question de solidarité bien sûr envers un Etat en grande difficulté.

Question d’intérêt mutuel aussi, tant la défaillance de la Grèce aurait eu des conséquences catastrophiques pour l’ensemble de la zone euro. Ne serait-ce que parce que plusieurts de nos grandes banques ont des créances importantes sur la Grèce. Et puis l’on pressentait que la contagion pouvait s’étendre à d’autres Etats en difficulté. On cite le Portugal, l’Espagne. Liste  non exhaustive.

Je comprends, bien sûr , les réticences de l’Allemagne, ses raisons financières et politiques. Il fallait à coup sûr exiger et obtenir de la Grèce un plan de redressement à la mesure des inconséquences de sa gestion antérieure. Elle y a consenti; la mise en oeuvre de ce plan va demander au gouvernement grec un grand courage, et au peuple grec de grands sacrifices.   

Le temps perdu n’a finalement profité qu’aux spéculateurs, toujours à l’affût sur les marchés.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 07:28

 

Le blog de Philippe Bilger  Avocat Général près la cour d'appel de Paris,

J'exerce depuis plus de dix ans, de manière régulière, la fonction d'avocat général à la cour d'assises de Paris. J'ai été amené à requérir dans un certain nombre d'affaires dont quelques-unes ont eu un fort retentissement médiatique : Christian Didier -l'assassin de Bousquet -, Philippe Naigeon, Bob Denard, Emile Louis , Maxime Brunerie, Michaël Freminet (victime : Brahim Bouarram), François Besse, Hélène Castel...

C'est entendu, les artistes ont le droit de dire n'importe quoi, de proférer des insultes et de nous imposer leur point de vue comme s'ils étaient plus légitimes que le citoyen ordinaire, plus avertis et plus conscients. De leur bouche sort la vérité et la société n'a qu'un devoir : les écouter bouche bée. Imaginons alors le poids d'un Jamel Debbouze reconverti en penseur dont les saillies et provocations sont accueillies (France Inter) et reprises (nouvelobs.com, Le Parisien). On prend une claque et nous n'avons plus qu'à tendre l'autre joue. Pourquoi n'aurait-on pas le droit de dénoncer la bêtise toute nue ?  Selon Jamel Debbouze - je cite en substance -, le débat sur l'identité nationale serait "schizophrénique" et constituerait "une insulte". "La France a aussi un nouveau visage et il ressemble étrangement au mien et il faut que ça rentre dans les cerveaux". Quant à la burqa, "elle n'est même pas un épiphénomène, ça ne concerne que 250 personnes, qu'est-ce qu'on vient nous faire chier avec ce truc... Encore une fois c'est xénophobe, voilà, et les gens qui vont dans ce sens-là (la mission parlementaire Gérin-Raoult) sont des racistes !"
> > Je ne relève même pas les approximations, les erreurs, notamment sur le nombre de jeunes filles et de femmes portant la burqa en France. Je n'ai même pas besoin d'insister sur la violence du ton, l'outrance des propos qui n'ont pour objectif réussi que d'occulter la vacuité du fond et de contraindre l'interlocuteur, les médias à l'empoignade, à la connivence ou à l'effacement. La première attitude a évidemment été oubliée. Il y a une manière péremptoire de se poser en dépositaire de l'éthique et de la morale publiques qui coupe court à tout. Alors qu'il faudrait au contraire prendre l'insulte au mot pour révéler l'insignifiance qu'elle masque et la facilité qu'elle représente.Le plus choquant tient à la formule comminatoire, presque menaçante par laquelle Jamel nous avertit que la France aura dorénavant "aussi" son visage et qu'au fond, si on suit le raisonnement, on a intérêt à en prendre acte parce que - cela est implicite - c'est la seule France qui vaut quelque chose. Je préfère l'attitude d'une Rachida Dati, pour laquelle je n'ai pas eu que des faiblesses, qui a osé - dans notre bienséance frileuse, c'est du courage ! - déclarer qu'elle respectait les électeurs du FN à propos du débat sur l'identité nationale.  La France est évidemment plurielle mais je ne vois pas au nom de quoi on serait justifié à reléguer dans les oubliettes des préoccupations politiques la population qui ne plaît pas aux artistes progressistes, le peuple qui n'est pas "l'autre visage".  Le thème sur l'identité nationale n'est sans doute pas la meilleure idée pour apaiser une société en crise et  faire don d'un destin collectif exemplaire à une communauté nationale qui sur ce plan est gravement en manque.  Mais où est "l'insulte", où est "la schizophrénie" ? Jamel Debbouze se prend pour qui et il nous prend pour quoi ?Quant à la burqa, suffit-il, comme un perroquet de l'humanisme s'affichant impeccable, de répéter "xénophobie, xénophobie" pour que tout soit imprégné par cette sale attitude et qu'on n'ait plus rien à démontrer ? Suffit-il de traiter de "racistes" les membres de la mission parlementaire sur la burqa pour les marquer au fer rouge de cette honte ? Comment Jamel Debbouze, du haut à la fois de son arrogance et de son ignorance, se permet-il ainsi de tourner en dérision ceux qui se soucient de la burqa, de ce problème, cette pratique, observance religieuse, provocation sociale ou étouffement conjugal et familial ? Est-il inconvenant, dans une démocratie, d'aspirer à une République des visages plutôt qu'à des ombres forcément perçues comme hostiles puisqu'elles dissimulent aux autres ce qui est notre carte d'identité humaine, notre universelle similitude ? Au moins, puisqu'on prétend, et avec quelle superficialité grossière, aborder ces faits de société, on devrait avoir l'intelligence et l'élégance, au contraire, de sortir des outrages pour faire entrer les auditeurs, ses concitoyens dans l'argumentation.  Je vais finir par me demander si le vice dominant des artistes, humoristes, comédiens et chanteurs n'est pas d'être si impatients de quitter leur domaine familier qu'ils ne savent qu'éructer ou insulter quand ils se veulent citoyens. Jacques Weber hier, Jamel Debbouze aujourd'hui. Le comble, c'est que ce dernier est protégé par son talent, son entregent,  son aura qui dans notre monde se fabrique vite et est donnée à bon compte et, surtout, sa propre violence. Personne n'aurait le front de s'opposer à lui. Le scandale viendrait de la riposte et non  de l'attaque. Il faut tendre l'autre joue à Jamel Debbouze pour qu'il continue à faire mal. Moi, je n'en ai pas envie. 

     

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories