Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 08:45
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 15:26

26/09/2010

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 11:11

Le Sénateur Marini dézingue la commissaire luxembourgeoise et...Napoléon III  20/09/2010

Philippe Marini, élu UMP de l'Oise et rapporteur général du budget est de plus en plus politiquement incorrect, et c'est raffraichissant ! Il a expliqué samedi sur France culture qu'il "aurait préféré qu'en 1867 Napoléon III et Bismarck aient un entretien qui débouche autrement et que le Luxembourg n'existe pas", à propos des critiques de la luxembourgeoise Viviane Reding contre la France sur les expulsions de Roms. "Mais ça, c'est un pur retour en arrière historique, parce que depuis il s'est passé beaucoup de choses", a ajouté le rapporteur général du budget au Sénat, qui était l'invité de France Culture. Le ministère des Affaires étrangères a affirmé lundi 20 septembre sa surprise après les propos du sénateur. Comme on lui faisait remarquer que les Luxembourgeois ne seraient pas très contents de ses propos, Philippe Marini a répondu: "Il y a beaucoup de livres, de travaux historiques sur ce tournant et c'est la faiblesse de Napoléon III qui a permis à ce pays d'exister". Revenant sur les menaces de lancement d'une procédure d'infraction contre la France pour sa politique vis-à-vis des Roms par la commissaire européenne, Viviane Reding, M. Marini a déclaré: "Que l'on passe au tamis l'attitude française, d'accord. Mais que l'on soit exigeant vis-à-vis du pays d'origine, qu'on l'amène à résoudre ses propres problèmes progressivement et en prendre conscience et pas seulement en paroles, cela me semblerait correct". Il a jugé que c'était "très confortable d'être ministre ou commissaire représentant le Luxembourg". "C'est la situation la plus heureuse que l'on puisse espérer en Europe. Le Luxembourg, ce pays qui n'a même pas besoin de recouvrer ses impôts", a-t-il rappelé. Le Quai d'Orsay ainsi que le porte-parole du gouvernement se sont évidemment désolidarisés de ces propos de M. Marini. (avec France Culture et nouvelobs.com).

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 21:51

http://www.toulouse.chiensguides.fr/1-27784-Nos-evenements.php?id=25

 

Dimanche journée portes ouvertes, venez nous visiter, le programme en cliquant sur le lien ci-dessus !

Repost 0
Published by Militant
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 09:22

24/09/2010

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 03:28

Et si cette fable correspondait à une vérité ?


Jean DUTOURD, de l'Académie Française. A lire jusqu'au bout.
 
 
   Un conte de Jean DUTOURD de l'Académie Française :
Il était une fois un imbécile qui avait un chien appelé Perdreau.Ce chien était comme tous les chiens, c'est-à-dire qu'il ne jugeait pas son maître et lui était raisonnablement attaché.
   Il lui rendait les services que rend un chien. Il grognait quand il voyait un individu à l'allure inquiétante. Il aboyait quand quelqu'un sonnait à sa porte.
  Un jour deux types à moto descendirent de leur engin et s'avancèrent d'un air menaçant vers l'imbécile qui les regardait venir avec un sourire d'imbécile : il croyait qu'ils venaient lui demander du feu. En fait, ils voulaient lui prendre son portefeuille.
  Le chien ne s'y trompa pas, il leur sauta dessus en hurlant et les mit en fuite.
  L'imbécile criait : " Perdreau, viens ici ! Messieurs pardonnez-lui, il n'est pas méchant ". Ah la sale bête ! Tu vas voir la tournée que tu vas prendre !
 Les deux voyous sautèrent sur leur moto et partirent très loin. L'imbécile corrigea le chien qui n'y comprit rien, mais n'en continua pas moins à aimer son maître, car les chiens sont fatalistes. Ils savent que les hommes ont des réactions illogiques. Il y eut plusieurs incidents de ce genre. Chaque fois que le chien croyait faire son métier de chien, l'imbécile lui tapait dessus et se confondait en excuses auprès des chenapans, voleurs, et bandits de tout poil que mordait le malheureux animal. Il disait que celui-ci était idiot, sanguinaire, et qu'il n'arrêtait pas de commettre des bavures.
  On a beau être chien et plein de bonne volonté, on finit par se lasser de recevoir des coups. Le chien Perdreau se lassa ; cela se sut assez vite dans le quartier. L'imbécile habitait un pavillon. Une nuit, un cambrioleur escalada le mur. Le chien entrouvrit un œil dans sa niche pour chien et le referma incontinent. Le cambrioleur cambriola en toute tranquillité.
  L'imbécile s'arracha les cheveux et corrigea le chien, lequel reçut philosophiquement sa correction, n'étant pas à une inconséquence près de la part de son patron.
 Une autre nuit, ce fut un autre cambrioleur qui vint. Ce cambrioleur-là avait un surin qu'il planta dans la bedaine de l'imbécile qui en mourut.
 En partant, l'assassin caressa le chien en disant « bon toutou ! » Le chien pensa, car les chiens pensent : « Voila la première parole aimable que j'aie entendue depuis longtemps ».
 Cette histoire est celle des Français de leur Police et de leurs élus. Ils s'étonnent de ne pas comprendre la désaffection du peuple Français ? Exemple : " Sur une route où la vitesse est limitée à 50 km / h le quidam Franchouillard qui roule à 51 km / h est un ASSASSIN. Il n'a aucun recours.Ceux qui brûlent 400 voitures, qui incendient les véhicules de police, qui jettent des pierres sur les forces de l'ordre et les pompiers sont conviés avec tous les égards à l'Elysée pour exposer leurs revendications... "...Ils battent leur chien depuis trente ans, et s'étonnent aujourd'hui que le chien ait des états d'âme…! "
   
   Jean DUTOURD, de l'Académie Française

  A méditer  


Repost 0
Published by Militant
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 17:50

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Du lait, du beurre et des œufs

1969 :

Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu,

et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte.

Puis tu demandes une douzaine œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.

Tu paies avec le sourire de la crémière,

et tu sors sous un grand soleil.

Le tout a demandé 10 minutes.

2009 :

Tu prends le caddie de merde dont une roue est coincée

et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux,

tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée

par ce qu'un benêt l'a poussée,

puis tu cherches le rayon crémerie où tu te les gèles,

pour choisir parmi 12 marques le beurre

qui devrait être fait à base, de lait de la communauté.

Et tu cherches la date limite...

Pour le lait :

tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades, ou mieux en promo

avec la date dessus et la composition....

Pour les œufs:

tu cherches la date de la ponte, le nom de la société

et surtout tu vérifies qu'aucun œuf n'est fêlé ou cassé,

et paff !!! tu te mets plein de jaune sur le pantalon !!!

Tu fais la queue à la caisse, la grosse dame devant toi a pris un article en promo

qui n'a pas de code barre...

alors tu attends, et tu attends...,

puis toujours avec ce foutu caddie de merde,

tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie,

tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée....

Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri

et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1 euro...,

tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé...

Cela fait plus d'une heure que tu es parti.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Faire un voyage en avion.

1969 :

Tu voyages dans un avion d'Air France,

on te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux,

le tout = servi par de belles hôtesses de l'air,

et ton siège est tellement large qu'on peut s'asseoir à deux.

2009 :

Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher ton ceinturon

qu'on t'a fait retirer à la douane, pour passer le contrôle.

Tu t'assois sur ton siège, et si tu éternues un peu trop fort,

tu mets un coup de coude à ton voisin,

si tu as soif = le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Michel doit aller dans la forêt après la classe. Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.

1969 :

Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

2009 :

L'école ferme,

on appelle la gendarmerie,

on emmène Michel en préventive.

TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Discipline scolaire.

1969 :

Tu fais une bêtise en classe = Le prof t'en colle deux.

En arrivant chez toi = ton père t'en recolle deux autres.

2009 :

Tu fais une bêtise = Le prof te demande pardon.

Ton père t'achète une console de jeux et va casser la gueule au prof.!!!

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Dominique et Marc se disputent. Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.

1969 :

Les autres les encouragent,

Marc gagne.

Ils se serrent la main

et ils sont copains pour toute la vie.

2009 :

L'école ferme.

FR3 proclame la violence scolaire, relayé par TF1 au journal de 20 heures

Le lendemain, Le Parisien et France Soir en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Eric casse le pare brise d'une voiture du quartier. Son père sort le ceinturon et lui fait comprendre la vie.

1969 :

Eric fera plus attention la prochaine fois,

grandit normalement,

fait des études,

va à la fac et devient un excellent homme d'affaires.

2009 :

La police arrête le père d'Eric pour maltraitance sur un mineur.

Eric rejoint une bande de délinquants.

Le psy arrive à convaincre sa sœur que son père abusait d'elle

et le fait mettre en prison.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Guy tombe pendant la course à pied de Vourzac Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Béatrice le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.

1969 :

En deux minutes Guy va beaucoup mieux

et continue la course.

2009 :

Béatrice est accusée de perversion sur mineur

et se retrouve au chômage,

elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.

Guy va de thérapie en thérapie pendant 5 ans.

Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence

et à la prof pour traumatisme émotionnel.

Ils gagnent les deux procès.

La prof, au chômage est endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble.

Plus tard, Guy succombera à une overdose au fond d'un squat!!!

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Arrive le 25 octobre.

1969 :

Il ne se passe rien.

2009 :

C'est le jour du changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

La fin des vacances..

1969 :

Après avoir passé 15 jours de vacances en famille, en Bretagne,

dans la caravane tractée par une 403 Peugeot,

les vacances se terminent.

Le lendemain = tu repars au boulot, frais et dispos.

2009 :

Après 2 semaines aux Seychelles,

obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'Entreprise,

tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport,

suivies de 12 heures de vol.

Au boulot = il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable !

A diffuser à vos proches et amis, si vous pensez que cela est bien vrai. :-)

 

 

 

 

 

 

 

                        

 

 

 

 

Repost 0
Published by Militant
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 05:34

Tolérance musulmane en Algérie : « Puisque vous êtes chrétiens, il faut partir de ce pays, qui est un pays de Musulmans.»

Par Bivouac-ID, le 13 septembre 2010

La légendaire tolérance de l’islam en action : deux chrétiens inculpés pour « offense à l’islam » pour ne pas avoir fait le ramadan.
>
> Salem Fellak et Hocine Hocini défrayent la chronique depuis le mois d’août dernier lorsqu’ils ont été interpellés par des policiers dans un chantier privé dans la ville de Ain El Hammam, en Kabylie. Leur crime ? Ne pas observer le jeûne. Présentés devant la procureur adjointe de la République, ils sont inculpés d’offense à l’Islam sur la base de l’article 144 bis 2 du code pénal algérien. Leur mise en examen a provoqué une vague d’indignation et un élan de soutien et de solidarité. Pour la première fois, Salem Fellak accepte de témoigner pour DNA.
> Regretter ? S’excuser ? Tout sauf regretter ou s’excuser, dit Salem. « Je ne m’excuse de rien et je ne regrette rien! J’ai le droit de ne pas faire carême. Je suis chrétien et jusqu’à preuve du contraire, la constitution algérienne garantit le respect des libertés individuelles.» Au téléphone, Salem Fellak, 34 ans, parle d’une voix posée. Ferme mais posée. Originaire du village Aït Mansour, Salem habite depuis une année la ville d’Ain El Hammam où sa famille a loué un pied-à-terre. Sans profession, Salem prête ses bras à qui veut bien l’employer. Maçonnerie, commerce, peinture en bâtiment, travaux de champs, l’homme ne rechigne pas à la tâche. Douze métiers et treize misères. Il raconte sa mésaventure.
>

Ils se trouvaient dans un lieu privé lorsque des policiers les interpellent

« Jeudi 12 août, nous étions, moi et mon ami Hocine, dans le chantier. Nous avons déposé un chargement de briques dans le troisième étage du bâtiment. A midi, nous avons fait une halte pour casser la croûte. L’occasion aussi de se désaltérer le gosier en ce début d’août caniculaire. Le commissariat de police est mitoyen du chantier. Tandis que nous avons pris place derrière des briques pour manger loin des regards indiscrets, des policiers nous observaient à partir d’une fenêtre du commissariat. » Alors que ces deux saisonniers déjeunent tranquillement, deux policiers débarquent sur les lieux. « Vous ne faites pas le ramadan ? », s’enquiert un des policiers. « Pourquoi ne faites pas ramadan », demande autre.
>

Convertis au christianisme, les deux hommes ne se sentent pas concerné par le rituel musulman.

Bien que ces deux là soient surpris dans un lieu privé, les policiers décident tout de même de les embarquer. Flagrant délit ou perquisition sans mandat, peu importe. Les policiers agissent à leur guise. A l’intérieur du commissariat, les deux hommes sont priés d’attendre quelque temps avant de subir un interrogatoire. Plus de deux heures passées dans les locaux de la police à devoir s’expliquer, se justifier, argumenter, se défendre. Au cours de l’interrogatoire, Salem révèle aux policiers qu’il est de confession chrétienne - Hocine est également chrétien. « Tu es chrétien ? », lui demande un policier. « Oui, je suis chrétien et je ne fais pas carême », répond Salem. Ce dernier autant que Hocine ont alors eu droit à quelques admonestations. « On m’a fait une leçon de morale », raconte-t-il encore.
> Le christianisme, Salem s’y est converti depuis 2009. Dans sa famille, il n’est pas le seul à avoir embrassé la foi de Jésus Christ. Ses deux jeunes sœurs, sans emplois et qui ont quitté l’école très tôt, se sont également converties à cette religion. Au terme de l’audition, un policier tend un procès verbal à Salem. « Je ne savais même pas ce qui était mentionné dans le document que j’ai été obligé de signer », affirme le jeune homme. Ce denier reconnaît que ni lui ni son compagnon Hocine n’ont été maltraités.
>

Direction le bureau du procureur de la République

L’interrogatoire terminé, Salem et Hocine sont aussitôt conduits au tribunal de Ain El Hammam pour y être entendus par la procureur adjointe de la République. La magistrate leur demande la raison pour laquelle ils n’observent pas le ramadhan. Une fois de plus, ils expliquent qu’ils ne sont pas concernés par ce rituel, qu’ils ont été interpellés dans un lieu privé et surtout qu’ils sont de confession chrétienne, donc non concernés par l’observation du jeûne.
>

« Mais c’est notre pays ! Nous sommes Algériens, et nos parents sont chrétiens. Nous n’avons commis aucun crime. »

Devant l’aplomb affiché par les deux hommes, la magistrate sort de ses gonds. Salem se souvient des propos de la procureur adjointe : « Elle nous a dit : « Puisque vous êtes chrétiens, il faut partir de ce pays, qui est un pays de Musulman.» Loin d’être impressionnés par la réaction de la magistrate, nos deux saisonniers refusent de se démonter. Salem répond : « Mais c’est notre pays ! Nous sommes Algériens, et nos parents sont chrétiens. Nous n’avons commis aucun crime. » Visiblement contrariée par l’attitude des deux « mécréant », la procureur-adjointe leur ordonne de quitter le bureau non sans leur avoir signifié leur mise en examen pour « offense à l’Islam». Salem et Hocine sont convoqués devant le tribunal le mercredi 18 août. Devant la mobilisation citoyenne, leur procès a été reporté au 21 septembre prochain.
>

Elan de solidarité nationale et internationale

Depuis leur arrestation et leur inculpation, Hocine et Salem ont reçu le soutien de la communauté nationale et internationale. Une chaîne de solidarité s’est mise en place en Algérie ainsi qu’à l’étranger pour les soutenir, leur venir en aide, les conseiller. « Des citoyens sont venus pour se solidariser avec moi et mon ami Hocine », révèle Salem. A Ain El Hammam, des articles de presse, dont l’enquête de DNA, ont été photocopiés et affichés sur les murs de la ville en guise de protestation et de solidarité. Selon Salem, la police aurait fait disparaitre ces affichages. En attendant le procès programmé mardi 21 septembre, Salem Fellak et Hocine Hocini affichent une grande sérénité. « J’ai le droit de ne pas jeûner et de pratiquer la religion que j’ai choisie, soutient Salem. Je suis Algérien et la constitution de mon pays me garantit ce droit comme elle me protège de l’arbitraire.
> Source : Dernières Nouvelles d’Algérie via Kabylie Info
>

 

 

Repost 0
Published by Militant
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 07:04

Niger : la sécurité des mines d'uranium en question

Depuis près d'un an, les rares spécialistes français de la sécurité des mines d'uranium dans le nord du Niger tiraient la sonnette d'alarme auprès des autorités françaises. Ils n'ont pas été entendus et la vive colère de Nicolas Sarkozy, après l'enlèvement des otages, n'y changera rien. Voici les éléments permettant de mieux comprendre la situation.

Depuis 2007, plusieurs incidents avaient été signalés, d'abord dans le nouveau site d'Imouraren (aujourd'hui très sécurisé) puis à Arlit, la mine "historique" à 80 kilomètres plus au nord. Deux tentatives de prises d'otages ont eu lieu, en 2008 et 2009, mais elles se sont à chaque fois vite et bien reglées avec "nos amis touaregs", indique une source. Pourtant les signaux passaient au rouge les uns après les autres : ainsi, le dernier enlèvement, qui concernait un géologue de réputation internationale, n'avait eu lieu qu'à cinq kilomètres hors du périmètre en principe sécurisé de la ville d'Arlit.

Localement, Areva confie la sécurité de ses sites aux forces armées du Niger, la police et l'armée. Environ 350 hommes sont déployés à Arlit, auquel s'ajoutent des vigiles. Ceux-ci ne sont pas armés. Areva comme le Niger ne veulent pas de sociétés militaires privées. Même si Areva aide les forces armées du Niger en leur fournissant des véhicules ou des postes de radio, par exemple, "celles-ci n'ont pas forcément toutes les capacités voulues", assure une source.

Une petite équipe française est présente sur place pour conseiller Areva en matière de sécurité. Elle est fournie par la société Epée, dirigée par le colonel Jacques Hogard, un ancien du COS. Sur place, le colonel Benoit de Rambures dirige une petite équipe formée d'anciens légionnaires du 2ème REP et d'un colonel à la retraite de l'armée nigerienne.

Après la dernière tentative d'enlèvement en octobre 2009, un constat s'imposait : la menace militaire devenait très sérieuse. A plusieurs reprises, les autorités françaises sont alertées, mais les choses traînent. Aucune réunion sérieuse, impliquant les différents partenaires (industriels, DGSE, état-major, Quai d'Orsay, Elysée...) n'a lieu. "On l'attend toujours" regrette un proche du dossier. Certes, l'Elysée décide, dans la plus grande discretion, la mise en place d'un plan d'aide militaire aux pays du Sahel. Un détachement d'une centaine d'hommes du COS est d'abord dépêché en Mauritanie, sur la base d'Atar, pour y former les Groupes spéciaux d'intervention (GSI), ceux-là même qui, depuis cet été, portent des coups sérieux à AQMI. L'idée est d'élargir cette formation au Mali voisin, puis au Niger.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la mort de Michel Germaneau, en juillet, n'accélère pas les choses. Le message est pourtant clair : AQMI est un adversaire sérieux et déterminé, qui intervient dans le nord du Niger. Là où la France a des intérêts stratégiques évidents, avec les mines d'uranium et ses expatriés. A tout prendre, le secteur est beaucoup plus stratégique pour la France que l'Afghanistan.

Pour les terroristes d'AQMI, les mines d'uranium sont comme "un pot de miel" qui, tôt ou tard, devaient les attirer. D'autant que la ville d'Arlit, très vaste, est ouverte sur le désert, même si les maisons des expatriés sont gardés par des veilleurs de nuit... sans armes !  Ni l'armée, ni la police du Niger ne sont à même de traquer les bandes d'AQMI qui opèrent à la manière de forces spéciales : un raid monté à partir de bons renseignements.

C'est exactement ce qui est arrivé la semaine dernière. Bénéficiant de complicités en ville et au sein même du personnel des entreprises, les gens d'AQMI souhaitaient enlever une équipe franco-japonaise de passage sur le site. Las, des difficultés de dernière minute, liées en partie à la mauvaise météo, ont bouleversé le calendrier et AQMI a dû se contenter de plus petits personnels, enlevés sans difficultés apparentes.

Les experts de la sécurité pensent que seules des forces spéciales - dont le Niger ne disposent pas pour l'instant - pourraient s'opposer efficacement aux bandes d'AQMI. Certains plaidaient ainsi pour que la France dépêche un petit détachement du COS dans la région d'Arlit : une cinquantaine d'hommes, deux hélicoptères, des véhicules, des moyens de vision nocturne, etc. Pas seulement pour intervenir contre AQMI, mais également pour former l'armée nigerienne, comme cela se passe en Mauritanie. Certes, des équipes du 11ème Choc (service action de la DGSE) ont fait - et font - des reconnaissances dans la région, mais leurs moyens sont, somme toute, limités.

Pourquoi cela ne s'est-il pas fait ? Essentiellement parce que le Niger est un pays "difficile" au plan politique. Les militaires y ont fait un coup d'Etat en fevrier dernier et pris le pouvoir en renversant le président Tandja, à la suite d'un référendum contesté. Le "politiquement correct" diplomatique n'aime pas cotoyer les militaires putschistes ! Plusieurs mois ont été ainsi perdus, puis l'été est arrvivé... Et désormais, cinq de nos compatriotes (ainsi qu'un Togolais et un Malgache) sont entre les mains d'AQMI. A la guerre, car c'est d'une guerre dont il s'agit, le temps perdu est difficile à rattraper.

Jean-Domnique Merchet/secret défense/Libération
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 07:55

http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2010/07/23/charles-pasqua-definitivement-relaxe-de-corruption/

Après ces années qui auront torpillées la vie politique du sénateur Charles PASQUA, la vérité et la relaxe sont enfin là ! A qui aura bénéficié cette pseudo affaire ? En tout cas l'ex ministre d'état, meilleur ministre de l'intérieur que la france ait eu, aura été réduit au silence, pendant que la France perdait de son indépendance avec l'adoption de la révision constitutionnelle et le traité de Lisbonne qui ne résout rien, on le voit aujourd'hui avec le problème des roms !

Cher compagnon, cher Charles, ma fidèlité n'a d'égal que la votre, reste encore l'affaire de l'Angolagate, où je ne doute pas, votre innocence, sera établie !

 

Jacques-Daniel DELAIRE

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories