Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 10:23

Barbecue géant halal" à Dijon : la mairie socialiste crée la polémique

 

 

> > François Rebsamen, le maire de Dijon, ancien numéro 2 du PS sous lère Hollande, a décidé dorganiser un barbecue géant halal, alors même que vient dêtre interdit, il y a une semaine, un apéro géant "Saucisson et Pinard" à Paris. Au-delà de la provocation que peut constituer un tel geste, il sagit surtout dune entorse au principe de laïcité.

Jeudi, Vikash Dhorasoo ( fils d' immigré et ancien international français de football ) affirmait que le staff des Bleus réclamait des menus halal pour tous les joueurs de léquipe de France de football. Lancien footballeur, aux convictions politiques (socialistes) connues, se disait choqué par cette entrave à la laïcité et aux valeurs républicaines. Si rien ne prouve la véracité des propos de Dhorasoo, qui se base sur ceux de lhumoriste Frédéric Chau, une nouvelle information vient de tomber, toujours dans le milieu du football, qui, elle, ne fait aucun doute. Pour célébrer la fin du "Mondial de foot à 7" à Dijon, la mairie socialiste, dirigée par François Rebsamen, organise un "barbecue géant halal". De quoi faire frémir Vikash Dhorasoo...

Alors que la Coupe du Monde est finie pour les Bleus, "Dijon fait sa coupe du monde". Du 9 juin au 9 juillet, le "Mondial de football à 7 de la jeunesse dijonnaise" met aux prises 24 équipes de jeunes footballeurs âgés de 8 à 11 ans, "issues des accueils de loisirs sans hébergement (ALSH), des MJC, du dispositif « Animation sportive de quartier », des centres sociaux et des clubs de football dijonnais". Lévénement est organisé par la ville de Dijon en partenariat avec lOffice municipal du Sport de Dijon, le Dijon Football Côte dOr (DFCO) et Divia. La mairie de Dijon précise que "chacune de ces structures a été, par tirage au sort, associée à 24 des 32 pays participant à la coupe du Monde de football Sud-africaine dont elle sappropriera la culture au travers, dune part, dun travail pédagogique effectué par les animateurs et les éducateurs et, dautre part, de repas à thème réalisés par la restauration municipale en juin et en juillet." La compétition a donc une dimension éducative, qui permet aux enfants de souvrir aux cultures du monde. Jusquici tout va bien.

Mais sur le site du Dijon Football Côte dOr, on apprend que "le 9 juillet aura lieu la petite finale, et la finale de ce mondial à 7 de la jeunesse dijonnaise, suivi dun match de gala des professionnels du DFCO et dun barbecue géant hallal. Tous les participants (24 équipes) accompagnés de leurs parents et leurs coaches sont conviés à assister à ces rencontres et à partager ce barbecue géant." Le sénateur-maire de Dijon et président du Grand Dijon, François Rebsamen, sera présent à cette grande fête.

 

Comme on vient de nous interdire la saucissonade à Toulouse place du Capitole, je ne serais pas étonné que le socialiste Pierre COHEN nous organise un rassemblement halal à Toulouse...!

 

JDD

Qu'en pensez-vous

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 07:12

28/06/2010

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 14:43

numerisation0131-copie-1.jpgMOUVEMENT SOCIAL

RETRAITES - Les syndicats parient sur une forte mobilisation jeudi

AFP

RETRAITES - Les syndicats parient sur une forte mobilisation jeudi

La journée de mobilisation du 24 jui sera la dernière avant le passage du projet de loi en Conseil des ministres © MAXPP

Vos outil

L'intersyndicale mise sur une journée de grève et de manifestations très suivie jeudi contre un projet de réforme des retraites jugé "inacceptable" et "injuste", avec l'objectif de faire pencher en sa faveur le bras de fer engagé avec le gouvernement.

Pour la quatrième journée de mobilisation depuis début 2010 sur l'emploi et les retraites, environ 200 manifestations sont annoncées par les syndicats (CGT, CFDT, CFTC, Solidaires, FSU, Unsa) et les perturbations devraient être nombreuses dans les transports.

La SNCF a prévu un trafic réduit de 50% pour les TGV - en France et vers l'étranger, sauf pour les Eurostar, Thalys et Lyria vers Zurich où le trafic sera normal - pour les TER, et également de moitié pour les Transiliens pendant les heures de pointe. En Ile-de-France, la RATP anticipe également davantage de perturbations que lors de la précédente journée d'action, le 27 mai. Dans les transports urbains, des préavis de grève ont été déposés dans 69 réseaux, soit 50% de plus.

L'intersyndicale escompte mobiliser davantage que le 27 mai (395.000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, un million selon les organisateurs). La gauche s'associe à la journée. FO, qui a organisé le 15 juin sa propre mobilisation contre la réforme, n'appelle pas formellement à participer mais n'exclut pas que des militants se joignent localement. Le numéro un de la CGT, Bernard Thibault, a appelé les Français à être "beaucoup plus d'un million" dans la rue pour que "le chef de l'Etat perçoive qu'ils ne sont pas d'accord" avec la réforme des retraites, comme le montrent plusieurs sondages. François Chérèque (CFDT) lui, a parié sur "une très grosse manifestation" contre "la réforme la plus violente en Europe". Alors que davantage de fonctionnaires pourraient grossir les cortèges, plus d'un enseignant des écoles sur deux sera en grève, selon le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire.

Nicolas Sarkozy, "attentif à maintenir le dialogue"

Le 24 juin sera certainement la dernière journée d'action avant le passage du projet de loi en Conseil des ministres le 13 juillet et avant les grandes vacances. Les syndicats tablent sur le fait que chaque salarié du privé ou fonctionnaire a pris conscience de l'impact de la réforme pour lui-même depuis l'annonce il y a une semaine du détail du projet gouvernemental, construit autour du report de l'âge légal de départ de 60 à 62 ans en 2018. "La mobilisation sera certainement forte, nous l'attendons, nous ne la redoutons pas", a déjà estimé le ministre du Travail Eric Woerth, affirmant que "si on retire le projet, il n'y a plus de système de retraite".

De son côté, Nicolas Sarkozy a affirmé mardi qu'il serait "très attentif au fait qu'on maintienne le dialogue" avec les syndicats et "dans les semaines qui viennent" aux discussions concernant la pénibilité, les carrières longues et les polypensionnés, sujets sur lesquels il avait déjà ouvert la voie vendredi à de possibles "évolutions". Le Président n'entend cependant pas remettre en cause le calendrier de la réforme, dont l'examen au Parlement débutera en septembre. Le texte, "nous allons essayer de tenter de l'améliorer" mais il "est déjà bon", a réaffirmé mardi Eric Woerth. Le ministre du Travail et ex-ministre du Budget, exposé à des accusations de "conflit d'intérêts" et des demandes de démission à gauche liées à l'affaire Bettencourt, dénonce une tentative de "déstabilisation" alors qu'il est "au coeur d'une réforme majeure".

Les syndicats feront le bilan de la journée de jeudi le 29 juin, lors d'une réunion marquée par le retour de FO, qui est pour une action à la rentrée sur un mot d'ordre de "retrait" de la réforme - loin de faire l'unanimité parmi les syndicats.

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 07:28

http://www.union-nat-parachutistes.org/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=13&cntnt01orhttp://www.union-nat-parachutistes.org/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=13&cntnt01origid=302

Objet : Cérémonies pour les obsèques du général BIGEARD
Extrait du message du Général PICQUEMAL, président de l'UNP

Bonjour à tous,

Voici ce que j'ai pu recueillir sur les cérémonies en hommage au général Marcel BIGEARD décédé hier vers 10 h du matin à TOUL.

1 - Ce samedi 19 juin, le corps du général repose dans son bureau veillé par 4 parachutistes

2 - Dimanche 20 juin, mise en bière à 10H30 à son domicile. De 11H à 20h, le corps du général sera à la cathédrale de TOUL pour l'hommage de la population.

3 - le Lundi 21 juin à 15 H 00 un office religieux sera célébré en la cathédrale de TOUL(54).

4- Le Mardi 22 juin
Transport du corps en avion militaire sur Paris avec la famille. Chapelle ardente à l'Eglise St Louis des Invalides.
A 11 H 00 aux Invalides Hommage national avec les honneurs militaires précédé d'une messe à la cathédrale St LOUIS.
La cérémonie sera télévisée en direct et retransmise sur la 2e chaine

Je souhaite la présence d’une délégation UNP importante pour dire adieu à notre glorieux et grand ancien.

Après la cérémonie, retour du corps sur Toul en avion militaire suivie de la crémation.
Les cendres du général seront bien dispersées selon ses voeux sur Dien Bien Phu ultérieurement.

5 - J'envisage que dans la semaine du 28 juin au 3 juillet, l'UNP organise un hommage personnalisé à TOUL dans un lieu à définir avec le maximum de drapeaux et de paras présents. Il était un enfant de Toul, y a toujours vécu et il me semble donc que c'est l'endroit le plus approprié pour organiser cette cérémonie.

6 - Ce matin, sous l'égide de la municipalité, nous avons à Aix en Provence inauguré un rond point général Marcel Bigeard. Très belle cérémonie avec allocutions et chants "Si tu crois en ton destin" et "Marseillaise".

Merci.

Fidèle amitié para.

CP
Président national UNP
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 19:27

Les cendres di général Bigeard devraient être dispersées au dessus de Dien Bien Phu

Conformément à sa volonté, les cendres de Marcel Bigeard devraient être dispersées au dessus de la cuvette de Dien Bien Phu, dans le nord-ouest du Vietnam, là où il avait combattu C'est ce que vient de confirmer son entourage. Reste à savoir comment cette dispersion des cendres pourra être organisée, avec notamment la question de l'attitude des autorités communistes vietnamiennes.

Les obsèques du général Bigeard auront lieu lundi, à la cathédrale de Toul (Meurthe et Moselle)

 

Jean-Dominique MERCHET/Secret Défense/Libération

 

Objet : Cérémonie militaire communiqué UNP Union Nationale des Parachutistes (Facebook)
Mardi 22 juin à 11hOO - Cérémonie aux Invalides - Hommage de la nation et des armées
J.D. Delaire
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 15:38

Un militaire français du 1er RHP tué en Afghanistan

Un brigadier français du 1er Régiment de hussards parachutistes de Tarbes a été tué vendredi en début de soirée en Afghanistan par un tir indirect (mortier ou roquette) alors qu'il se trouvait sur le poste de combat avancé Hutnik, dans la vallée de Tagab en Kapissa. Evacué vers l'hopital de Kaboul, il est mort de ses blessures. Un interprète afghan a également été grièvement touché par ce tir. 150 militaires occupent ce poste avancé, baptisé du nom d'un légionnaire tué au combat. Les hussards de Bercheny y servent au sein d'un peloton blindé équipé d'AMX 10 RC.

Ce nouveau tué porte à 44 le nombre de militaires français morts en Afghanistan, dont 8 depuis le début de l'année.

Encore un militaire français, un parachutiste du 1 er RHP de Tarbes, qui vient de perdre la vie ! La devise du 1er RHP...

 

"OMNIA SI PERDAS FAMAM SERVARE MEMENTO"
"Si tu as tout perdu, souviens-toi qu'il reste l'honneur"

 


Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 15:17

numerisation0018.jpg18/06/2010

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 08:43
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 14:25



 
Comment va-t-on recréer le franc ?
LEMONDE.FR | 17.06.10 | 09h17  •  Mis à jour le 17.06.10 | 09h17

Gérard Lafay, professeur émérite à l'université Paris-II
Contrairement aux espoirs annoncés, l'euro a manifestement échoué. A l'intérieur de la zone concernée, il n'a engendré qu'une faible croissance économique, une délocalisation des activités industrielles et la persistance du chômage, tout en accentuant les divergences entre les pays membres. La politique de la Banque centrale européenne a en effet suscité une surévaluation chronique de la monnaie unique européenne, et elle a permis un endettement accentué des nombreux agents économiques, tant publics que privés. Au lieu de jouer un rôle d'entraînement, l'Allemagne a mené une politique salariale inutilement restrictive, accentuant le déficit de certains pays de la zone, au point de les conduire au bord du gouffre.
 
Sur le plan économique, l'euro ne pourrait être poursuivi qu'en menant un fédéralisme budgétaire, solution préconisée par Messieurs Jean-Claude Trichet et Dominique Strauss-Kahn. Cohérente sur le plan économique, cette solution est inapplicable politiquement dans un régime démocratique. Elle impliquerait le même type de transferts budgétaires que celui qui existe, à l'intérieur de chacune des nations, entre les régions riches et les régions pauvres. Or l'Europe n'est pas une nation, qui a l'habitude d'accepter cette forme naturelle de solidarité. Le pays le plus riche, l'Allemagne, exclut même formellement une telle formule, ayant déjà suffisamment payé pour mettre à niveau les länder de l'ex-RDA.
 
A plus ou moins brève échéance, l'euro est donc condamné. La question n'est donc pas de savoir s'il faut recréer le franc : une telle issue est inéluctable. La seule question pertinente est de connaître les conditions dans lesquelles ce processus va se dérouler.
 
Le plus grave serait de subir en catastrophe, sous la pression de la spéculation, une dislocation désordonnée de la zone euro. Au lieu de pratiquer la politique de l'autruche, en se berçant d'illusions, il faut donc préparer calmement la solution alternative qui va s'imposer impérativement. D'une part, en précisant les conditions de recréation des différentes monnaies nationales, et en particulier du franc français. D'autre part, en mettant en place un nouveau système monétaire européen.
 
Techniquement, la recréation du franc français, comme celle des autres monnaies de l'actuelle zone euro, est une solution facile, qui prendra au plus quelques mois. On a déjà l'expérience de l'opération inverse, qui a abouti à la création de l'euro, et on connaît l'exemple de diverses zones monétaires qui se sont scindées, que ce soit lors de la division de la Tchécoslovaquie ou lors de l'éclatement des anciennes fédérations soviétique et yougoslave. Il conviendra simplement de dissoudre la Banque centrale européenne, de répartir ses réserves de change au prorata des apports initiaux, et de restituer à la Banque de France l'intégralité de ses attributions.
 
La seule question posée est de savoir quel taux de conversion devra être adopté. La première solution, qui satisferait les nostalgiques, serait de prendre l'inverse de ce qui avait été retenu lors du passage à l'euro, c'est-à-dire de revenir au franc ancien qui existait avant 2002, en multipliant tous les chiffres par 6,55957. Cette formule aurait deux inconvénients : d'une part, de favoriser le dérapage inflationniste en troublant les consommateurs, comme ce fut le cas lors de l'opération de 2002 ; d'autre part, de modifier tous les contrats existants. La seconde solution, qui serait sans doute la meilleure, serait de prendre le taux de conversion le plus simple, c'est-à-dire de décréter qu'un franc nouveau est égal à un euro.


NOUVEAU SYSTÈME MONÉTAIRE EUROPÉEN

Vis-à-vis des autres monnaies, la valeur d'un franc nouveau sera déterminée par le marché des changes. Elle évoluera en fonction de la politique qui sera menée en France, tant dans l'économie que dans la gestion du change. Il est faux de s'imaginer que notre pays soit fatalement laxiste, car il fut autrefois exemplaire (à l'époque du général de Gaulle jusqu'en 1968, puis de Georges Pompidou). Non seulement la création d'un franc nouveau ne nous dispensera pas des efforts nécessaires pour rétablir la situation budgétaire et pour résoudre le problème des retraites, mais elle facilitera leur solution en permettant de retrouver les moyens de la croissance économique.
 
La création d'un franc nouveau doit aller de pair avec l'organisation d'un nouveau système monétaire européen, afin de sauvegarder les aspects positifs de l'Europe, tout en tirant les leçons des difficultés qu'avait connues l'ancien SME mis en place en 1979. Il conviendra de ne pas se focaliser sur les taux de change nominaux, mais de ne retenir que les taux de change réels, c'est-à-dire les niveaux relatifs de prix des pays les uns par rapport aux autres. Le maintien d'un taux de change réel exige que le taux de change nominal de la monnaie correspondante puisse varier en fonction des écarts d'inflation, en plus (appréciation) pour un pays peu inflationniste, en moins (dépréciation) pour un pays trop inflationniste.
 
La mise en place de ce nouveau système monétaire européen implique que l'on mette en priorité la politique de change dans chacune des nations européennes, compte tenu des anticipations des opérateurs. En influant sur le taux de change nominal, et tout en stérilisant ses effets internes, cette politique permet d'obtenir le taux de change réel qui est désiré pour chaque nation. Celui-ci doit être conforme à la solidité de son appareil productif, c'est-à-dire qu'il doit être d'autant plus bas que le pays est plus fragile structurellement afin d'équilibrer sa balance commerciale.
 
Ainsi, entre les pays européens, il faudra s'accorder sur les niveaux des taux de change réels qui correspondent à leur situation objective, en permettant aux pays en retard de se développer plus vite, mais sans leur donner un avantage excessif de compétitivité. Vis-à-vis du reste du monde, une monnaie commune, telle que l'écu, sera créée comme la moyenne pondérée des monnaies nationales, mais son taux de change réel devra demeurer réaliste, c'est-à-dire que le niveau moyen des prix européens ne devra pas être trop cher.
 
Mais la politique de change n'est pas toujours efficace si l'on se trouve en présence de partenaires dont la monnaie est visiblement trop bon marché, parce qu'ils achètent des réserves en devises étrangères (cas de la Chine). Sans pour autant s'engager dans la voie dangereuse du protectionnisme, la solution sera alors d'établir les conditions d'une concurrence loyale dans les échanges commerciaux avec les pays fautifs, par des prélèvements à l'importation et par des restitutions à l'exportation, comme Maurice Lauré l'avait préconisé en 1993.
 
Gérard Lafay, professeur émérite à l'université Paris-II
 
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 09:21

15/06/2010

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories