Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 14:40

 

> Objet : Un rêve épouvantable
>
>

I have a dream... Ce n'est pas de moi mais j'ai bien aimé.... …

 

Récemment, j'ai fait un rêve épouvantable, un cauchemar devrais-je dire.

C'était un 14 Juillet sur les Champs Elysées. Madame Eva Joly, Présidente de la République présidait aux cérémonies de la Fête Nationale avec son gouvernement au grand complet : Cécile Duflot, Premier Ministre,, Noël Mamère, Ministre des Affaires Etrangères, Daniel Cohn Bendit, Ministre de l'Intérieur et de la Pensée Orthodoxe, Bernard Thibaud, Ministre du Travail et des Grèves, Hervé Ghesquière, Ministre des Otages,, Jean-Luc Mélenchon,, Ministre de la Joie de Vivre, Jamel Debbouze, Ministre de la Culture, Olivier Besancenot, Ministre de la Fonction Publique, Dominique de Villepin, sous-sous-Secrétaire d'Etat aux Affaires Judiciaires, etc...etc....

Le traditionnel défilé commence avec l'imposante brigade des Faucheurs Volontaires en combinaison verte, la faux sur l'épaule, précédés par Nicolas Hulot portant pieusement sur un coussin de velours vert la pipe de José Bové, mort au champ (de maïs OGM) d'honneur, et dont les cendres reposent au Panthéon. Il a été fauché involontairement par un Faucheur Volontaire lors d'une opération guerrière. Viennent ensuite une centaine d'enfants des écoles, un bouquet de fleurs à la main, puis de nombreuses autres délégations, entre autres : les gays et lesbiennes, les producteurs de cannabis, les trieurs de déchets poussant fièrement devant eux leurs poubelles vertes, bleues, jaunes, les différents syndicats arborant leurs pancartes traditionnelles, etc.....

Suivent alors pour, dans ce nouvel enthousiasme national, remplacer les engins blindés de l'ancienne époque: les cyclo-pousse et les calèches, nouvellement affectés aux transports urbains non polluants, suivis des employés municipaux chargés de récupérer le crottin des chevaux pour enrichir les espaces verts de la ville.

Tout cela au son du nouvel hymne national "A la claire fontaine" joué par la Garde Républicaine en chemises à fleurs, pendant que flotte mollement sous l'Arc de Triomphe le nouvel emblème national, un étendard vert prairie frappé en son centre d'un épi de maïs et d'une coccinelle. Pour parachever la cérémonie, le défilé aérien: Yann Arthus Bertrand en ULM à pédales, encadré d'une escouade d'oies dressées, suivi d'une escadrille de montgolfières.....

Dans la foule, quelques éléments perturbateurs, nostalgiques de l'ancien régime tentent bien de se faire entendre en chantant la Marseillaise et en brandissant des drapeaux tricolores, mais ils sont vite interceptés et placés en garde à vue par les forces de l'ordre, les fameuses Brigades Vertes...

Curieusement, je me trouvai à côté de la Présidente qui soudain me prit dans ses bras pour m'embrasser fougueusement. C'est là que je me suis réveillé en hurlant...

C'est décidé, dorénavant je mangerai léger et je ne boirai plus de bière après le repas le soir, je ne veux plus faire de tels cauchemars....

 
>
>
>
   
http://www.incredimail.com/?did=10500&id=619273&ppd=2685,201107041642,12,[TypeID],[IM_UPN2]&rui=78929678&sd=20110720





 


Vous êtes célibataires ? Découvrez nos 10 destinations de vacances tendances sur Voila.fr





Vous êtes célibataires ? Découvrez nos 10 destinations de vacances tendances sur Voila.fr

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 10:48

Alaouites de Syrie : une revanche sur l’histoire

RÉCIT Au pouvoir à Damas, cette minorité religieuse longtemps persécutée pourrait tout perdre en cas de chute du régime. D’où la crainte de la constitution d’un «réduit alaouite». 1 réaction Par FABRICE BALANCHE maître de conférence à Lyon-II Les forces de répression utilisées contre les manifestants en Syrie sont essentiellement composées par des alaouites. C’est pour cette raison que, contrairement à la Tunisie ou l’Egypte, l’armée ne fait pas défection, selon un proverbe alaouite contemporain, «Tu es avec Assad, tu es avec toi-même» («anta maâ Assad, anta maâ nefsak»). Certes, tous les alaouites ne soutiennent pas le régime. Mais au Proche-Orient, ce type de nuance n’a pas court, la guerre civile libanaise, et plus récemment l’Irak, sont là pour en témoigner. Lorsque la violence se déchaîne, la meilleure protection est celle de sa communauté. La constitution d’un réduit dans la région côtière syrienne, où les alaouites seraient en sécurité en cas de perte du pouvoir à Damas, n’est pas une simple spéculation. Quelques épisodes de la répression actuelle sont significatifs à cet égard. Tel-Kalakh et Jisr al-Choughour, villes sunnites en périphérie du territoire alaouite, sont victimes d’un début d’épuration ethnique. L’armée a laissé les populations fuir vers le Liban et la Turquie, ce qui ne fut pas le cas à Deraa, pourtant frontalière avec la Jordanie. A Lattaquié et à Baniyas, les quartiers sunnites rebelles sont soumis à un véritable état de siège par les militaires, dans le but d’éviter qu’ils ne deviennent des poches de résistance. Même si le but du clan Assad est de dominer l’Etat national, cela n’est pas incompatible avec la construction d’un territoire alaouite où la communauté serait en sécurité. Cela n’exprime pas une volonté séparatiste, mais la simple souscription d’une assurance-vie à travers le contrôle absolu d’un territoire. Nous touchons ici au cœur du fonctionnement du régime des Assad qui suit une logique d’Etat et parallèlement une logique communautaire indispensable pour conserver l’Etat. Misérable. Vendredi 17 juin, les militants prodémocratie en Syrie ont appelé à une nouvelle journée de manifestations qui fut dédiée à Saleh al-Ali, un chef de tribu alaouite qui mena une révolte contre la France, au début de son installation en Syrie, de 1919 à 1920. A travers cette dédicace, l’opposition syrienne a voulu envoyer un message à la communauté alaouite pour lui signifier qu’elle n’avait rien à craindre d’un changement de régime car les alaouites font partie intégrante de la nation syrienne. Ils doivent donc se désolidariser du régime des Assad, qui n’ont fait que se servir d’eux pour se maintenir au pouvoir. L’opposition rappelle ainsi qu’il existe d’autres figures que celles de la famille régnante dans la communauté alaouite auxquelles le peuple syrien peut se référer et qui méritent l’admiration. Mais ce symbole est à double tranchant, car il fait référence à un passé où, justement, les alaouites étaient une population misérable, non reconnue comme membre de l’Umma (la communauté des croyants) par les autres musulmans et par conséquent considérés comme hérétiques. Il faut rappeler que jusqu’au mandat français, les alaouites étaient persécutés par l’islam sunnite et les autorités ottomanes, ce qui explique aujourd’hui leurs craintes à l’égard d’un changement de régime à Damas. Les alaouites sont considérés comme une branche du chiisme, car «alaoui» signifie textuellement partisan d’Ali. Ils accordent à ce dernier une importance considérable puisqu’ils le considèrent comme l’incarnation de Dieu sur terre, Mahomet n’étant que «le voile» qui masque «le sens», personnifié par Ali. Le cœur de la religion alaouite repose sur la métempsycose, ce qui les place comme leurs cousins druzes dans une position particulière vis-à-vis de l’islam, qu’il s’agisse du sunnisme ou du chiisme. La pratique religieuse est très souple chez les alaouites : les prières se font à la maison puisqu’il n’y a pas de mosquée, la consommation d’alcool est autorisée, le jeûne est laissé à l’appréciation des fidèles et les femmes ne sont pas voilées. La religion est de type initiatique et réservée aux hommes. A l’adolescence, le père présente son fils à un cheikh qui accepte, en fonction de la moralité de la famille, de lui instruire les secrets de la religion. L’initié devra garder le silence absolu sur cet enseignement. Le cheikh deviendra son père spirituel et il lui devra une obéissance totale jusqu’à sa mort. La communauté se partage donc entre les initiés et les non-initiés, qui n’ont qu’une connaissance superficielle de la religion. Les alaouites sont-ils véritablement des musulmans ? Le secret qui entoure leur religion et leurs pratiques intrigue. Henri Lamens en a conclu qu’il s’agissait de chrétiens qui dissimulaient leur foi en se déclarant musulmans pour éviter les persécutions. En revanche, Louis Massignon considérait que leur religion était issue de l’antique gnosticisme de l’Orient, qui s’est maintenu en dépit du christianisme et de l’islam dans certaines sectes du Proche-Orient. Durant le mandat français, quelques villages alaouites furent convertis au christianisme par des jésuites qui imaginaient obtenir une conversion globale de la communauté. Mais les autorités musulmanes protestèrent vivement contre ce prosélytisme et, en 1936, l’imam Hajj Amin al-Husseini, grand mufti de Jérusalem, reconnut officiellement les alaouites comme membres de l’Umma. Cette fatwa était motivée par le contexte politique de l’époque et non par des motifs théologiques. Il fallait que l’ensemble des Arabes soient unis contre les occupants et, par conséquent, abolir les clivages communautaires considérés comme une manipulation colonialiste. En 1920, la France avait divisé le territoire que lui avait confié la Société des nations au Proche-Orient en plusieurs entités politique dont «l’Etat des alaouites». Il avait pour capitale Lattaquié et était constitué par le djebel alaouite et les plaines périphériques. Coup d’État. A l’époque ottomane, les tribus alaouites vivaient en autonomie dans leur montagne refuge tandis qu’ils étaient soumis aux grands propriétaires citadins, sunnites et chrétiens dans les plaines. Les seuls qui étaient tolérés en ville étaient les domestiques. L’Etat des Alaouites fut rattaché à celui de Syrie en 1936 sous la pression des nationalistes arabes et en raison du faible intérêt des alaouites eux-mêmes pour cet Etat. Cette construction politique était-elle viable ? Le géographe Jacques Weulersse regrettait amèrement que les alaouites n’aient pas été capables de suivre l’exemple des maronites libanais : «Comment envisager l’avenir des populations alaouites, placées aujourd’hui par la destinée dans une situation aussi incertaine, et bien incapables, par surcroît, de décider de leur propre sort ? Nous avons vu, en effet, combien amorphe était leur état social et combien décevants les espoirs que l’on pouvait concevoir sur une évolution rapide de leur part. Mais peut-on tenir rigueur à ces attardés de l’histoire ?» (le Pays des Alaouites, Tours, 1940). Une génération plus tard, ces «attardés de l’histoire» participaient au coup d’Etat baasiste de 1963 avant de s’imposer à la tête de la Syrie avec Hafez al-Assad en 1970. Quant à l’Etat des Alaouites, il pourrait être reconstitué dans un futur proche si le régime de Bachar al-Assad finissait par tomber après une sanglante guerre civile. (1) Membre du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (Gremmo). Auteur de «la Région alaouite et le pouvoir syrien», éd. Karthala.

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 14:46

Paris, le 29 juin 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE de Jacques Myard Député des Yvelines maire de Maisons-Laffitte président du Cercle Nation et République président du groupe Cheval à l'Assemblée nationale membre de la Commission des affaires européennes a:s Résolution européenne n° 3435 sur le taux réduit de TVA pour la filière équine Sur proposition de Jacques Myard, la commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale a adopté le 21juin dernier une proposition de résolution sur la nécessité de maintenir le taux réduit de la TVA sur la filière équine. Cette résolution répond à une remise en cause par la Commission européenne du taux réduit de TVA à 5,5% de la filière équine (chevaux, poneys , ânes). La loi de finances du 30 décembre 2003 a tiré toutes les conséquences fiscales du caractère agricole de la filière cheval - il ne s'agit pas d'une niche fiscale mais d'une nécessité pour uneéconomie de main d'oeuvre dont les marges bénéficiaires sont très faibles. A la suite du Livre vert qu'elle a récemment présentée sur la refonte de la TVA, la Commission européenne entend restreindre l'application par les Etats membres des taux réduits et a engagé des procédures d'infraction contre plus de huit Etats européens, dont la France. Reprenant à son compte les griefs invoqués par la Commission européenne, la Cour de Justice de l'Union européenne a ainsi condamné en mars dernier les Pays-Bas, l'Allemagne et l'Autriche en mai ; quant à la France, le contentieux est en cours, une décision étant attendue avant la fin de l'année. Bruxelles, en effet, estime que les chevaux ne sont pas un produit agricole destiné demanière générale et habituelle, à la consommation. Cette position, tatillonne, de la Commission européenne méconnaît totalement la réalité du secteur d'activité et se fonde sur des arguments contestables, comme l' a rappelé à plusieurs reprises le Gouvernement français et comme le fait valoir la résolution. Tout d'abord, le cheval est une production agricole quelle que soit sa destination ; la réglementation européenne sur la sécurité alimentaire des produits agricoles s'applique à l'ensemble des chevaux, ce qui dénote bien le caractère agricole de la filière et prouve que le cheval est couramment consommé. Appliquer un taux différencié selon l'usage final du cheval, d'après la conception restrictive de la Commissioneuropéenne qui distinguerait entre les équidés qui sont « agricoles » ou directement destinés à l'alimentation et les autres reviendrait à créer une usine à gaz. Il en résulterait une grande complexité avec deux taxations s 'appliquant à une filière qui a sa cohérence économique. De surcroît, il n'y a aucun enjeu pour le marché intérieur ! La filière équine ne perturbe en rien le fonctionnement du marché intérieur et n'a pas pour conséquence une distorsion de la concurrence entre les Etats membres. D'unepart l'essentiel des activités économiques du secteur relève de la proximité, en raison de la spécialisation des régions d'élevage ou de la nature des activités comme c'est le cas des centres équestres, d'autre part , contrairement à d'autres secteurs économiques, le niveau de l'impôt indirect n'exerce pas , dans le secteur équin, une influence sur les conditions de production et le prix de vente hors taxe. Dès lors que la concurrence entre les Etats membres n'est pas faussée, il appartient aux Etats de décider de l'application de taux de TVA, comme le prévoit au demeurant l'article 113 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. Le principe de subsidiarité doit s'appliquer pleinement, en conformité avec la directive de 2009 modifiant la directive 2006/1112/CE. Le contentieux engagé par Bruxelles fait bon marché de la santé d'un secteur économique, vital pour des milliers de personnes. La remise en cause du taux réduit de TVA risque de déstabiliser l'ensemble de la filière et menace la survie de milliers d'exploitations, plus de 55 000. Ce sont le plus souvent de petites structures assurant des emplois agricoles importants, qu'ilss'agisse des quelque 45 000 éleveurs ou des 7 000 centres équestres. La filière équine est ancrée dans lemonde agricole, de l'élevage aux courses ; avec 74 000 emplois, directs et indirects, un chiffre d'affaires global de 12 milliards d'euros (plus de lamoitié pour les courses) elle est créatrice de richesses économiques et sociales. Elle est un élément de notre patrimoine contribuant à la vitalité des territoires et au développement rural. Il est, en conséquence, impératif de garantir le maintien de l'application du taux réduit à l'ensemble des transactions sur les équidés et aux opérations qui leur sont liées. Une fiscalité unique à taux réduit pour l'ensemble de la filière est le gage de l'efficacité et de la simplicité, vertus prônées par la Commission européenne elle-même dans son Livre vert sur la refonte de la TVA. Le maintien du taux réduit de TVA permet de préserver une filière économique qui a sa cohérence, un atout pour la France et pour l'Europe qu'il serait incompréhensible de mettre en péril. Conscients de l'importance de l'enjeu de maintenir la filière équine au taux réduit de TVA, les ministres du budget et de l'Agriculture ont effectué le 6 juin dernier une demarche conjointe auprès du commissaire européen chargé du marché intérieur. De mémoire de cheval, on n'avait jamais vu ça ! La présente résolution de l'Assemblée Nationale conforte la position du Gouvernement français. Il est regrettable que les députés socialistes se soient abstenus lors du vote de cette proposition de résolution qui répond directement aux préocccupations exprimées par l'ensemble des professionnels du secteur équin. Vous trouverez ci-joint le rapport de Jacques Myard « Le cheval, une filière agricole à part entière » (n°3547) sur le maintien du taux réduit de TVA pour la filière cheval.

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 13:18

 

De : Jacques Myard <jmyard@club-internet.fr>
Date : Thu, 23 Jun 2011 12:55:35 +0200
À : Jacques Myard <jmyard@club-internet.fr>
Objet : Communiqué : Sécurité routière / radars et permis à points

                                                                                         le 23 juin 2011

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

de Jacques MYARD

Député UMP

Président du Cercle Nation et République

membre de la Mission d'information parlementaire sur la sécurité routière

 

 

a/s  Sécurité routière / radars et permis à points

 

Jacques Myard se félicite des instructions officielles données par le Ministre de l'intérieur aux préfetspour remplacer dans les mêmes zones les panneaux signalant les radars fixes par des radars pédagogiques.

 

A l'évidence, M. Guéant a non seulement entendu les observations des députés mais surtout il a tenu compte des rapports des préfets. A ce titre, ayant participé à une réunion en préfecture des Yvelines, J. Myard a pu constater que l'ensemble des participants (police, gendarmerie, associations) mettaient en garde contre les risques pour la sécurité routière de la suppression des panneaux avertisseurs de radars : freinage brutal à la vue du radar entraînant des carambolages.

 

Il souhaite également faire connnaître que, dès la première audition de la mission d'information sur la sécurité routière dont il a demandé la création et à laquelle il participe, Madame Merli, délégué interministériel à la sécurité routière, a indiqué que lors des quatre premiers mois de l'année 2010, si le nombre  des tués a augmenté de 10% en France, dans la même période, il a crû

- de 16% en Allemagne,

- de 19% en Finlande,

- de 27% en Suède.

 

Ces chiffres, certes terribles, fontlitière des accusations imbéciles proférées par certaines associations à l'encontre des députés – allant jusqu'à les taxer d'assassins - , coupables, selon elles, d'avoir assoupli la rigueur du permis à points !

 

Manifestement, un phénomène dont il convient d'analyser les causes avec précision et discernement, a entraîné, partout en Europe, un accroissement du nombre des tués.

 

Dans ces conditions, preuve est faite que toute surréaction face aux données brutes d'augmentation du nombre des tués relève davantage de l'hystérie que de la raison et de la responsabilité !

 

 

 http://www.liguedesconducteurs.org/index.php

 



 

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 13:30

 

 

le 8 juin 2011

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
de Jacques Myard
député des Yvelines
maire de Maisons-Laffitte
président du Cercle Nation et République
 

 

a:s L'impératif de la politique industrielle

Jacques Myard a présenté le 1er juin dernier avec J. Lambert un nouveau rapport  sur la politique industrielle à la Commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale.

J.Myard avait déjà présenté avec son collègue en février 2007 un rapport d'information sur ce thème.
Alors que le monde vient de subir une crise financière sans précédent, que les Etats émergents appliquent tous des règles économiques aux antipodes du tout concurrence cher au dogme libéral de Bruxelles, au strict bénéfice de leur industrie nationale, il apparaît urgent et impératif de regarder la réalité en face et de défendre la promotion de la politique industrielle au niveau national et européen.

J. Myard est convaincu qu'il n'existe pas de salut pour l'économie française et européenne hors la réhabilitation de la politique industrielle, l'économie de services prônée trop longtemps en France et  en Europe au nom de la division internationale du travail étant un leurre.

Sans tomber dans un protectionisme étroit et étrograde, nous devons défendre nos intérêts en faisant prévaloir le principe de réciprocité dans nos relations économiques.

J. Myard a plus particulièrement proposé la création d'un ministère de l'industrie autonome, distinct des Finances afin de mieux coordonner l'ensemble des politiques et des acteurs en faveur de l'industrie. Il  préconise également la mise en place d'un Conseil stratégique de l'avenir industriel chargé de la prospective et regroupant les entreprises industrielles, les chercheurs, les universitaires, les syndicats et l'Etat.
Au niveau européen, il demande la modification des Traités pour que le concept de politique industrielle vienne heureusement tempérer le primat de la concurrence.

Il demande enfin que les décisions de la Commission en matière de concurrence puissent être réformées, si nécessaire, par le Conseil européen, afin, notamment, de permettre la création de champions européens face aux champions des économies émergentes sans attendre des décisions de justice bien trop tardives par rapport aux réalités économiques.

Vous trouverez ci-contre le rapport parlementaire sur l'impératif de la politique industrielle publié sous le numéro 3510, ou cliquez sur le lien suivant : http://www.assemblee-nationale.fr/13/europe/index-rapinfo.asp


 
 Jacques-Daniel DELAIRE

Délégué Haute-Garonne

Fédération Commerce et Industrie UMP
 

 



Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 08:48

L'A.P.Ré

En partenariat avec

La Fédération UMP 31

 

   Vous prie d’assister   

JEUDI 9 JUIN 2011 A 19 H 

Symposium sur la Justice

Les peines non effectuées et les récidives

      Les places étant limitées, merci de vous inscrire

au plus tard le mercredi 8 Juin sur :

 http://apre.over-blog.com

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 13:02

Visualisez et écoutez, c'est édifiant... !  

 

 http://www.youtube.com/watch?v=UQ5TtN5i4Rc&feature=player_embedded#at=18

 

PARTAGEZ avec vos amis, vos connaîssances, vos élus !

 

http://www.liguedesconducteurs.org/index.php

 

LISEZ et SIGNEZ !

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 02:33

 Signez la pétition, faites là partager à vos élus, Guéant doit revoir sa copie, au risque de faire perdre l'élection présidentielle à Nicolas Sarkozy ! Trop c'est trop, les vaches à lait d'automobilistes que nous sommes, n'acceptons pas cette mesure supplémentaire !

 

Veut-il qu'il y ait 2 millions de personnes sans permis, veut-il que les personnes qui ont besoin du permis de conduire soient au chômage ? C'est une grave erreur en période pré-électorale, UNE FAUTE POLITIQUE ! D'ailleurs Guéant est un flic, pas un homme politique qui connait ce qu'est une élection, il ne se serait pas mis tout les conducteurs à dos !

Les élus ont reçus des milliers de mails, lettres, SMS  pour condamner les décisions" du Comité interministériel sur la sécurité routière du 11 mai "en sont la preuve flagrante". "Nous insistons sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une simple mauvaise humeur passagère, mais bien d'une profonde exaspération", préviennent les signataires. Parmi ces députés, on compte des membres du collectif de La Droite populaire, comme Philippe Meunier, Jacques Myard et Christian Vanneste, mais aussi des élus sarkozystes, comme Alain Gest et Arnaud Robinet ainsi que l'ancien ministre Alain Marleix.

Partagez avec vos amis, consultez le site et les statistiques et signez la petition !

   avons reçus pour condamner les décisions" du Comité interministériel sur la sécurité routière du 11 mai "en sont la preuve flagrante". "Nous insistons sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une simple mauvaise humeur passagère, mais bien d'une profonde exaspération", préviennent les signataires. Parmi ces députés, on compte des membres du collectif de La Droite populaire, comme Philippe Meunier, Jacques Myard et Christian Vanneste, mais aussi des élus sarkozystes, comme Alain Gest et Arnaud Robinet ainsi que l'ancien ministre Alain Marleix.

http://www.liguedesconducteurs.org/index.php

 

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:59

 

 

 

 

JOURNEE PORTES OUVERTES

Vendredi 6 mai 2011

Diffusion du bilan du Président de la République et de la Majorité

 

Chers Amis,

Le 6 mai prochain marquera la date anniversaire de l’élection de Nicolas SARKOZY à la Présidence de la République et ponctuera 4 années de travail et d’action du Gouvernement et de la Majorité au service des Françaises et des Français. Cette date doit être pour nous l’occasion de donner le coup d’envoi de la diffusion et de l’explication du bilan du Président de la République.

Le programme de la journée est le suivant :

10h00 – 12h00 : Matinée de tractages sur les marchés.

Vous pouvez d’ores et déjà vous mettre en relation avec vos délégués de circonscription.

Vous trouverez le programme détaillé dans chacune de vos circonscriptions en cliquant ici.

 

10H00 à 19h00 : Opération Portes Ouvertes à la Fédération afin d’accueillir celles et ceux qui veulent échanger sur l’action de la majorité.

Une permanence sera organisée par les élus et les cadres de l’UMP 31

  • Délégués de Circonscription
  • Elus et anciens élus
  • Responsables des pôles
  • Jeunes Pop, Jeunes Actifs…

Un petit brunch est prévu à partir de 12h30

 

19h00 : Réunion publique à la Fédération.

 

Le bilan du Président de la République sera présenté par

Jean-Luc Moudenc,

Président de l’UMP 31.

 

20h30 : Verre de l’amitié avec l’ensemble des militants.

 

A l’occasion de cet anniversaire, l’action du Président de la République et de son Gouvernement sera également expliquée auprès de militants et adhérents de l’UMP 31 à travers le 1er numéro du Magazine de l’Union, ainsi que sur le site internet de la Fédération et des sites thématiques.

http://www.ump31.fr

 

Bien cordialement

Jean-Luc MOUDENC

Président du Comité Départemental

Laurence ARRIBAGE

Chargée de mission départementale


TELECHARGEZ  L'INTEGRALITE DU DOCUMENT "QUATRE ANS D'ACTION : MAI 2007 - MAI 2011" AU FORMAT PDF

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 05:10
Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories