Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 09:39

Philippe Séguin est mort

 

 

Philippe Séguin le 19 avril 2009 à Paris
© 2010 AFP (Olivier Laban-Mattei)
Le Président de la Cour des Comptes Philippe Séguin est mort dans la nuit de mercredi à jeudi

Philippe Séguin, premier président de la cour des comptes, est mort dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 66 ans, a-t-on appris auprès de l'UMP sans autre précision.

L'ancien président de l'Assemblée nationale, ancien président du RPR est mort à son domicile à Paris, dans le XVe arrondissement de Paris, d'une crise cardiaque, a-t-on appris de source policière et auprès d'un de ses proches. Les pompiers appelés sur place ont constaté son décès vers 7H20, a-t-on ajouté.

Aussitôt connu, le décès de Philippe Séguin, grand pourfendeur du traité de Maastricht et gaulliste convaincu, a provoqué de nombreuses réactions.

"C'est évidemment une nouvelle qui me bouleverse parce que Philippe Séguin était un ami très cher, un homme passionné aimant son pays" et "pour la France c'est une grand perte", a déclaré sur RTL l'ancien ministre de l'Intérieur, Charles Pasqua, sénateur UMP des Hauts-de-Seine, qui était très proche de Philippe Séguin.

"Il était profondément pénétré par l'idée de la nation, de la République, c'était un grand républicain, un grand gaulliste", a-t-il dit saluant sa personnalité "passionnée".

Ll procureur de la Cour des Comptes, Jean-François Benard et Philippe Séguin le 22 janvier 2007 à Paris
© 2010 AFP (Patrick Kovarik)
Philippe Séguin, premier président de la cour des comptes, est mort dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 66 ans, a-t-on appris auprès de l'UMP sans autre précision.

La mort de Philippe Séguin "sonne comme un coup de tonnerre", a déclaré le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre saluant "un homme droit et passionnné qui a consacré toute son énergie au service des autres".

"C'était un homme à caractère exceptionnel, il n'avait peur de personne, il résistait à tout, il avait de fortes convictions et beaucoup de courage, beaucoup d'audace", a déclaré l'ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, sur Radio Classique.

"Non seulement c'était un orateur, mais il avait ce trait de caractère qui faisait de lui une personnalité à fort rayonnement dont le vide marquera la vie politique pendant des années", a-t-il ajouté.

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, s'est dit "ému" et "admiratif de l'homme et de son parcours", et a fait part de "l'immense tristesse des parlementaires". "Il s'agit, a-t-il dit, avec Philippe Séguin d'une personnalité politique de première importance". "Il a contribué à la vie démocratique avec un talent incomparable, des convictions extrêmement fortes et un caratère extrêmement attachant même si ce caractère était l'objet de courroux aussi brusques qu'inattendus".

Il a salué "un très grand président" de l'Assemblée nationale, ajoutant: "C'est une très, très grande perte pour notre pays et notre démocratie"


COMMUNIQUE DE PRESSE DE DLR

  C:\Documents and Settings\HP_Administrateur\Mes documents\INsurlaréalitédel'EuropeL'OBSERVATOIREDEL'EUROPE07.01.10\INsurlaréalitédel'EuropeL'OBSERVATOIREDEL'EUROPE07.01.10.mht
Hômmage de DLR31 à Philippe Séguin :
 
Aujourd'hui Debout La République, parti gaulliste fondé par Nicolas Dupont-Aignan, est triste. Nombreux sont ses militants qui dans les années 90 avaient milité aux cotés de Philippe Séguin d'abord pour le NON lors du référendum sur Maastricht en 92, puis en 95 portés par ses discours sur la fracture sociale. Moi-même j'avais milité en sa faveur au travers d'un mouvement de jeunes séguiniste et au RPR car il incarnait le vrai gaullisme alliant patriotisme et exigence sociale. Il nous a enseigné par la qualité de ses fameux grands discours que sans la nation souveraine la République et son modèle social seraient broyés par la mondialisation et l'Europe. Ses discours d'alors sont d'une tragique actualité. Son caractère exigent et intransigent l'ont peut-être empéché de devenir le grand chef d'Etat dont la France a besoin, il n'en a pas moins été un grand serviteur de l'Etat. Il reste pour Debout la République 31 un modéle qui inspire notre doctrine et notre démarche politique.
Olivier Arsac
secrétaire départemental DLR31
06 12 78 15 74
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Jacques 10/01/2010 14:56


Puis-je vous inviter à prendre connaissance de mon propre article sur M. Seguin ?

Dans ce cas:

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2010/01/07/adieu-monsieur-seguin/

Bien cordialement et...Bonne année.

jf.


Pirate 07/01/2010 22:46


Aurevoir Ph. SEGUIN. Aujourd'hui que tu es parti, la France comprendra qu'elle a perdu le meilleur Homme Politique de la fin du 20 è¨ siècle, autant à gauche comme à droite.

Si la politique n'était pas ingrate, elle aurait dû» sanctionné ton existence par la Présidence de La République Française, car, à ma connaissance, vous étiez deux à incarner la République, toi
d'abord et Lionel Jospin ensuite.


Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories