Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 19:48

La fronde d'un bataillon néerlandais en Afghanistan

C.J (lefigaro.fr) avec Libération, Volkskrant et Radio Netherlands
01/10/2008 | Mise à jour : 12:52 |
Commentaires 9
.

Les soldats ont refusé d'exécuter une mission de reconnaissance. Faute de moyens suffisants selon eux. Le ministère de la Défense qui conteste cette version, les a suspendus.

» Afghanistan : l'hypothèse du «dictateur acceptable»

Les troupes de la coalition sont-elles suffisamment équipées pour affronter les talibans en Afghanistan? Le débat, évoqué après la mort dans une embuscade mi août de 10 soldats français, s'est emparé des Pays-Bas après la fronde d'un bataillon néerlandais, déployé dans la province de l'Uruzgan, au sud du pays. Les 24 hommes de cette unité ont refusé, la semaine dernière, d'accomplir une mission de reconnaissance. Sanction immédiate et rarissime, les militaires récalcitrants ont été placés en « service non actif ».

Les raisons qui ont poussé les soldats à désobéir à leur commandant restent très confuses. Le ministère de la Défense néerlandais qui se refuse à parler de « mutinerie » évoque des « tensions internes », au sein du bataillon. D'après la version officielle, les 24 soldats n'auraient pas voulu assurer la protection d'une unité moins bien entraînée, estimant qu'ils étaient plus à même de mener à bien la mission, qui avait été confiée à ce second bataillon. Le ministère ne donnera pas d'autres détails avant la fin de l'enquête militaire en cours. En cas de faute des soldats, celle-ci pourrait aboutir à leur rapatriement et à leur comparution en cour martiale.

 

Des commandants réclament plus de véhicules blindés

 

Une explication gouvernementale qui relève du « non sens total » ont dénoncé les proches des soldats dans le quotidien Volkskrant. Selon eux, si les militaires n'ont pas suivi les ordres, c'est qu'on leur demandait de conduire une mission de reconnaissance pour laquelle ils n'avaient pas été bien préparés. A leur grande frustration, les soldats ont dû réaliser, lors des semaines précédentes, des tâches n'ayant rien à voir avec la reconnaissance. Libération, qui a révélé l'affaire dans la presse française, indique également qu'un surmenage des troupes et un déficit de véhicules blindés sont à l'origine de la bronca des militaires.

Le jour même où était suspendu le bataillon, les commandants de deux unités néerlandaises stationnées en Afghanistan, ont écrit au syndicat des personnels de défense pour se plaindre du manque d'équipement adéquat - ambulances et véhicules blindés- qui mettait en danger la vie de leurs hommes. En outre, notaient-ils, l'entretien du matériel existant est insuffisant. Le secrétaire d'Etat à la Défense a rétorqué que l'armée n'a jamais déployé aucun de ses 1.700 soldats, présents en Afghanistan jusqu'en 2010, sans l'équipement approprié. Au risque de s'embrouiller dans ses dénégations, il a toutefois reconnu que des problèmes existaient, «acheter des pièces de rechange et de nouvelles machines prenant du temps».


Monde 1 oct. 7h03

Des soldats néerlandais se rebellent

Un bataillon de la Coalition a refusé d’exécuter une mission de reconnaissance.

De notre correspondante à Amsterdam SABINE CESSOU

Un bataillon de 24 soldats néerlandais a été placé en «service non actif» en Afghanistan pour refus d’obéir aux ordres. Une mesure disciplinaire «exceptionnelle», selon l’un des syndicats de l’armée, la Fédération générale des personnels militaires (AFMP). Les soldats ont refusé de faire une patrouille de reconnaissance la semaine dernière, vraisemblablement à cause du manque de véhicules blindés. Le surmenage a aussi été évoqué par les recrues néerlandaises, qui font partie des 1 700 soldats envoyés dans la province afghane de l’Uruzgan, dans le cadre d’une mission militaire de l’Otan forte de 43 000 hommes.

Une enquête de la police militaire est en cours. Elle pourrait déboucher sur un rapatriement et un jugement des soldats en cour martiale. Eimert van Middelkoop, le ministre de la Défense, ne veut pas parler de «mutinerie», ni faire le moindre commentaire avant la fin de l’enquête. Le commandant du bataillon rebelle a signalé que ses hommes rechignaient tellement qu’il était devenu impossible de les déployer sur le terrain.

Le Syndicat des personnels de défense (VBM-NOV), de son côté, estime que les véhicules et les pièces détachées manquent cruellement en Uruzgan, mettant la vie des soldats en danger. « Le modèle Bushmaster [un véhicule blindé, ndlr] offre la meilleure protection contre les attaques à la bombe, rappelle un porte-parole du VBM-NOV. Or, chaque bataillon de 30 hommes ne dispose que d’un seul modèle, d’une capacité de 10 places.» Et de remettre en cause les coupes claires dans le budget de la Défense.

D’autre part, le moral des troupes est tombé à zéro le 24 septembre, lorsque Eimert van Middelkoop a avoué au magazine Vrij Nederland ne pas avoir fait son service militaire et s’en être « réjoui ». Le ministre de la Défense a par ailleurs admis ne pas connaître tous les grades de l’armée et laissé entendre qu’il ne souhaitait pas non plus les apprendre.

Les syndicats ont réclamé sa démission mais le gouvernement a jugé ses propos «honnêtes» et décidé de le maintenir dans ses fonctions. Les troupes néerlandaises resteront en Afghanistan jusqu’en août 2010. Mais aux Pays-Bas, beaucoup doutent de l’utilité de cette mission, qui a fait 17 morts en deux ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militant - dans Politique
commenter cet article

commentaires

J.D.Delaire 02/10/2008 09:16

C'est bien parce que ces soldats se demandent pourquoi mourir pour une cause et un pays qui n'a rien à voir avec le leur !On voit bien ici que les hommes ne veulent plus s'exposer et qu'il faut une nouvelle génération des véhicules blindés ! Ou alors un combat de type guerre d'Algérie, mais il faut passer à 400 000 hommes pour ratisser et occuper le terrain avec risque d'enlisement !Cette guerre n'est pas gagnable !

Présentation

  • : Le blog de Militant
  • Le blog de  Militant
  • : Echanges libres sur la politique et l'économie d'un franchouillard de droite politiquement parfois incorrect !
  • Contact

Profil

  • Militant
  •  Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !
  • Délégué Fédération Professionnelle Commerce et Industrie UMP 31. Délégué régional Midi-Pyrénées à l'Union de la France Forte.Gaulliste/Sarkozyste. Ma famillie, la patrie,l'humanisme, c'est ma vie !

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories